Alors que Netflix attendait une progression de son portefeuille de 5 millions de nouveaux abonnés, ce ne sont que 2,7 millions de nouveaux abonnés que la firme dirigée par Reed Hastings a conquis au 2ème trimestre.  Dans sa lettre aux actionnaires, Reed Hastings explique : « Nous avons manqué nos prévisions dans toutes les régions, mais un peu plus dans les régions où les prix ont augmenté. »

Pour de nombreux observateurs, le principal indicateur de performance reste la croissance nette des abonnements, car elle traduit à la fois la capacité de la plateforme à mieux amortir ses énormes investissements dans les programmes et sa capacité à résister à ses nouveaux futurs concurrents. Les résultats de ce trimestre étaient d’autant plus attendus que Netflix a procédé à des hausses de prix dans de nombreux pays et que ses principaux concurrents ont commencé à dévoiler leur stratégie D2C : Apple, Disney et Warner. 

D’avril à juin, Netflix n’aura pas réussi à tenir son forecast. Pire, le nombre d’abonnés payants américains a baissé de 2%, soit 126.000 abonnés perdus en trois mois, ce qui n’était jamais arrivé sur son offre de streaming. Un premier avertissement au leader de la SVOD qui devra affronter une nouvelle concurrence dès la fin de cette année. Grâce à sa bonne santé à l’international, Netflix sauve les meubles pour cette fois, mais la croissance de 3,2% de ses abonnés internationaux ne doit pas faire oublier la croissance comprise entre 7 et 9% des trimestres précédents à l’international.

La grande bataille de la SVOD aura bien lieu. Bien que toutes les études indiquent que les abonnés à la SVOD peuvent cumuler jusqu’à 3 abonnements, l’arrivée prochaine de Disney+ pourrrait mettre un nouveau coup de frein au développement des abonnements de Netflix. Pour rassurer tout le monde, Netflix anticipe une croissance de 7 millions d’abonnés au 3ème trimestre, ce qui porterait son portefeuille à 158,5 millions d’abonnés. Une avance confortable face à des « streamers » qui rêvent de piquer des abonnés à la firme de Los Gatos.