La plateforme de streaming n’est pas inquiète. Apple et Disney sont « des marques de classe mondiale » dont elle ne craint pas la concurrence, loin de là. Netflix ajoute même que les bénéficiaires de cet affrontement seront clairement les créateurs de contenu et les utilisateurs. C’est ce qu’elle dévoile dans son rapport à destination des actionnaires.La firme vient en effet de dévoiler ses résultats du premier trimestre de 2019, affichant un chiffre d’affaires de 4,521 milliards de dollars (+ 22,2% sur un an) et un bénéfice de 344 millions de dollars. Pour ses prochains chiffres, elle prévoit une progression de son CA à 4,928 milliards de dollars de revenus et un bénéfice de 249 millions.

Netflix semble persuadée que les nouveaux services de streaming n’affecteront pas sa croissance en raison de la diversité des offres disponibles, des possibilités considérables offertes par le système, mais aussi -même si elle ne le mentionne pas- son ancienneté dans le secteur.

En outre, elle indique qu’il existe « une forte demande pour regarder de la télévision et des films de qualité ». Mélangeant une vision réaliste à une petite dose d’égocentrisme, elle ajoute qu’elle ne pourra satisfaire qu’« une petite partie de cette demande », soulignant la diversité et la cohabitation des plateformes (surtout si Apple maintient sa ligne éditoriale très famille).

Source