C’est bien simple, si l’on met de côté la Russie, la Pologne et l’Allemagne (où Amazon Prime Video est devant), Netflix domine partout ailleurs dans le reste de l’Europe élargie. Avec Amazon Prime Video, les deux services de SVOD représentent 72% du total des abonnés, et 71% du total des revenus générés par ce secteur d’activité.

Un marché à 12,7 milliards de dollars en 2023

Le chiffre d’affaires du secteur du streaming vidéo devrait doubler en cinq ans, selon cette étude, il atteindra ainsi 12,7 milliards de dollars. Ces services de SVOD sont très implantés en Scandinavie, avec un taux de pénétration chez les 16/64 ans compris entre 47% et 73% pour le Danemark, la Norvège, la Suède et la Finlande en 2018.

Si la Scandinavie est en tête, c’est notamment en raison du fort pourcentage de locuteurs de l’anglais parmi la population, ainsi que l’implantation du haut débit et les partenariats entre les services de streaming et les acteurs traditionnels du marché. Les Pays-Bas et Le Royaume-Uni suivent derrière, avec plus de 40% de la population abonnée à des services de streaming.

La France est au milieu du peloton des 18 pays mesurés par l’étude, avec un taux de pénétration d’environ 15%. La projection de S&P Global Market Intelligence prévoit un taux d’un peu plus de 30% d’ici 2023 pour l’Hexagone… et de plus de 100% (!) au Danemark, en Suède et en Norvège, où les amateurs souscrivent volontiers plusieurs abonnements.