Fin du suspense. Depuis sa cellule de la prison de la Santé, Patrick Balkany a annoncé ce lundi qu’il était candidat à sa réélection dans son fief des Hauts-de-Seine, où son épouse Isabelle Balkany assure l’intérim depuis son incarcération. 

Le maire aurait fait cette annonce par téléphone, depuis sa cellule de la prison de la Santé, à la majorité levalloisienne qui se réunissait à ce moment-là, a appris BFMTV de sources concordantes, confirmant une information d’un journaliste de Marianne. Une version démentie par Isabelle Balkany, qui confirme la candidature de son mari, mais livre un récit différent de la soirée.

Formation d’une équipe de campagne 

Contactée par nos soins, l’actuelle maire par intérim de Levallois-Perret souligne que la réunion n’était pas un conseil municipal. Lundi soir, les 49 élus de la majorité étaient réunis pour parler du budget de la ville et dîner ensemble. Patrick Balkany a appelé durant cette réunion, et l’actuelle maire par intérim décrit la scène: 

“On s’est juste marrés, on a parlé de ce qu’on mangeait, il nous a raconté ses deux œufs au plat au dîner, il n’a pas vraiment parlé des municipales”, détaille-t-elle. 

Sur Twitter, Isabelle Balkany maintient que lors de cette réunion, son mari n’a pas évoqué les municipales, mais qu’elle avait au préalable, et à huis clos, confirmé la mise en place d’une liste de la majorité municipale “et que Patrick souhaite la conduire.” 

Patrick Balkany est incarcéré depuis le 13 septembre, date de sa première condamnation, à quatre ans de prison, pour fraude fiscale. Son épouse et première adjointe Isabelle a été également condamnée dans ces affaires, à trois ans de prison pour fraude puis à quatre ans pour blanchiment, mais sans mandat de dépôt eu égard à sa santé fragile.

One Comment

Leave a Reply