Mort de Jean-Pierre Bacri : le cancer l’emporte à l’âge de 69 ans – Linternaute.com

Spread the love
  • Yum

Mort de Jean-Pierre Bacri : le cancer l'emporte à l'âge de 69 ans JEAN PIERRE BACRI. Les hommages du monde du cinéma et des politiques se multiplient après l’annonce de la disparition de Jean-Pierre Bacri, décédé ce lundi des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans.

21:25 – Emmanuel Macron se joint aux hommages

Après les élus et les personnalités du monde du cinéma, Emmanuel Macron a lui aussi tenu à rendre hommage à Jean-Pierre Bacri après l’annonce de sa mort. “Il avait le sens de la fête et le goût des autres. Jean-Pierre Bacri, le plus tendre de nos râleurs s’en est allé. Comme une image, son humanité laconique et sensible continuera de peupler nos vies”, a écrit le président sur Twitter, en légende d’une photo de l’acteur souriant.

21:12 – Zabou Breitman salue “un être magnifique”

Invitée sur le plateau de Quotidien ce lundi soir, Zabou Breitman est revenu sur la mort de Jean-Pierre Bacri. “C’est un immense acteur ! Le fait qu’il soit si unique, un être humain magnifique… C’est un immense chagrin, une perte bouleversante”, a déclaré celle qui a joué à ses côtés dans Cuisine et dépendances.

20:54 – La mort de Bacri, “une grande perte pour le cinéma” selon Richard Berry

Sur BFMTV, l’acteur Richard Berry a tenu à saluer la mémoire de Jean-Pierre Bacri, mort ce lundi. “Je suis très triste. On a débuté ensemble avec Le Grand pardon, je pense que c’était notre premier film à tous les deux. (…) C’était un auteur magnifique. On perd un immense acteur et un immense auteur. C’était un type bourré de talent et je pense que c’est une grande perte pour le cinéma et pour le métier d’une manière générale”, a-t-il regretté.

20:41 – Le film qui prédisait la mort de Jean-Pierre Bacri un 14 mars

Dans Au bout du conte, le film qu’il a écrit avec son ex-compagne Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri joue le rôle d’un homme préoccupé par la prédiction d’une voyante qui lui a prédit qu’il allait mourir un 14 mars. La réalité est finalement tout autre, puisque l’acteur est décédé ce lundi 18 janvier, des suites d’un cancer, pour la plus grande tristesse de ses fans et du monde du cinéma français.

20:25 – Jean-Pierre Bacri sur l’humour

“S’il n’y a pas d’humour, je ne me satisfais pas du premier degré. On ne peut pas ne pas avoir cette distance qui fait qu’observer une situation de loin à quelque chose de plaisant”, expliquait Jean-Pierre Bacri en 2013 dans les pages de L’Humanité, à l’occasion de la sortie de son film Au bout du conte.

20:12 – Les premiers pas de Bacri au théâtre

Comme beaucoup d’acteurs de cinéma, Jean-Pierre Bacri a fait ses premiers pas sur les planches d’un théâtre, dans une pièce qu’il a d’ailleurs écrit, Tout simplement. L’INA diffuse sur Twitter un extrait de cette pièce pour rendre hommage au comédien décédé ce lundi à l’âge de 69 ans.

20:01 – L’écriture, une “nécessité” pour Jean-Pierre Bacri

Dans une interview accordée à L’Humanité en 2013, à l’occasion de la sortie du film coécrit avec Agnès Jaoui, Au bout du conte, Jean-Pierre Bacri avait évoqué son rapport à l’écriture. “Au départ, c’est venu d’une nécessité, d’une angoisse qu’on avait en tant qu’acteur. Je commençais à trouver insuffisant ce qu’on me proposait. (…) Cette angoisse a commencé à nous faire écrire. Ensuite, on y a pris goût parce qu’on a eu la chance d’avoir du succès et cela nous plaît beaucoup d’écrire ensemble”, avait-il expliqué.

19:53 – La chanson préférée de Bacri, dévoilée par Pierre Lescure

Ami de Jean-Pierre Bacri, Pierre Lescure a lui aussi rendu hommage à l’acteur, décédé ce lundi, en citant la chanson préférée de ce dernier sur Twitter, “Osez Joséphine” d’Alain Bashung : “C’était sa chanson préférée, un genre de motto pour la vie… ‘Marcher sur l’eau, éviter les péages ,jamais souffrir ,juste faire hennir les chevaux du plaisir…'”

19:42 – La première apparition télé de Jean-Pierre Bacri

Avant de rencontrer le succès sur le grand écran avec ses scénarios coécrits avec Agnès Jaoui et ses rôles emblématiques, Jean-Pierre Bacri s’est essayé au téléfilm. Une première apparition en 1978 dans un épisode de la série française Maigret, en barman moustachu, que relaie l’INA sur Twitter.

19:31 – Le métier rêvé de Jean-Pierre Bacri

Depuis l’annonce de la mort de Jean-Pierre Bacri ce lundi, les anecdotes sur la carrière et la vie de l’acteur se multiplient pour rendre hommage au “râleur” du cinéma français. Europe 1 partage ainsi une interview accordée par Bacri en 2017, dans laquelle ce dernier confiait avoir toujours rêvé d’exercer un métier bien particulier : “Je voulais être prof de français et je veux toujours. J’aime ce métier. Le cours d’art dramatique m’a donné l’amour des grands textes. J’avais lu quatre bouquins et j’ai tout découvert en même temps, Shakespeare, Molière…”, expliquait-il alors.

19:20 – Benoît Hamon : “Jean-Pierre Bacri va tellement manquer”

À son tour, l’ancien candidat à la présidentielle de 2017, Benoît Hamon a réagi à la mort de Jean-Pierre Bacri, annoncée ce lundi. “C’est tellement nul et triste qu’il soit parti. Il va tellement manquer, Jean Pierre Bacri. Pensées émues pour sa famille, les siens, ses amis”, a-t-il écrit sur Twitter.

19:09 – L’hommage d’Anne Hidalgo à Jean-Pierre Bacri

Sur Twitter, la maire de Paris, Anne Hidalgo a salué la mémoire de Jean-Pierre Bacri, décédé ce lundi des suites d’un cancer, à l’âge de 69 ans. “Jean-Pierre Bacri c’était un ton, une voix, un caractère au service d’un jeu d’acteur exceptionnel, au cinéma comme au théâtre. Comédien populaire, scénariste de talent et homme engagé, il me manquera énormément”, a-t-elle écrit sur son compte.

18:58 – Jean-Pierre Bacri serait devenu acteur “complètement par hasard”

La mort de Bacri, annoncée ce lundi, endeuille le monde du cinéma. Un monde que l’acteur avait d’ailleurs rejoint, selon lui, “complètement par hasard”, comme il l’avait confié au micro d’Europe 1 à l’occasion de la promotion du film Le Sens de la fête, dans lequel il jouait. “Je n’avais pas d’appel ni de vocation. (…) Je suis devenu acteur complètement par combine, par hasard. On a envie de se taper plein de filles quand on est jeune et dans un cours d’art dramatique vous ne pouvez pas trouver mieux parce qu’il n’y a que ça”, avait-il expliqué avec son ironie légendaire.

18:46 – Hommage spécial à Bacri dans Quotidien ce lundi

Ce lundi soir, à 19h25, l’émission Quotidien, présentée par Yann Barthès, rendra hommage à Jean-Pierre Bacri, décédé des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans.

18:32 – Jean-Pierre Bacri n’avait pas envie de jouer des héros optimistes

Jean-Pierre Bacri restera probablement dans les esprits de nombreux cinéphiles et du public celui qui incarnait le mieux les personnages bougons et attachants. Dans les colonnes de L’Express, au moment de la sortie de “La vie très privée de monsieur Sim”, le comédien défendait ses choix artistiques, ne souhaitant pas jouer des héros optimistes : “Ça m’ennuie de jouer ça, parce que je trouve que ce n’est pas la vie, sauf si c’est quelqu’un qui resplendit et qui finalement se tire une balle dans la bouche. J’ai de la tendresse surtout pour les gens chez qui je vois de l’humanité et c’est souvent dans l’angoisse ou dans la fragilité qu’on la voit”, déclarait-il dans cette interview.

LIRE PLUS

Acteur et scénariste français, Jean-Pierre Bacri découvre le monde du cinéma tout petit, grâce à son père. Parallèlement à ses études pour devenir acteur, il gagne sa vie comme placeur à l’Olympia et écrit des pièces de théâtre. L’une d’elles, Le doux visage de l’amour remporte le prix de la Vocation en 1979. Il interprète, pour la première fois au cinéma, le rôle de l’anesthésiste dans Le toubib en 1979. Il devient célèbre deux ans plus tard grâce au film d’Alexandre Arcady, Le grand pardon. Il coécrit des scénarios avec Agnès Jaoui (sa compagne) et tous deux remportent quatre fois le César du meilleur scénario notamment pour Smoking/No Smoking. Le couple est aujourd’hui séparé mais continue d’écrire à quatre mains. Leur dernière collaboration date de 2013 avec Au bout du conte où l’on retrouve notamment Agathe Bonitzer ou le chanteur Benjamin Biolay. Jean-Pierre Bacri a aussi poursuivi sa carrière “en solo” avec des rôles plus dramatiques comme dans Avant l’aube (2011). L’acteur a récemment retrouvé, à l’écran, presque 10 ans après Les sentiments, l’actrice Isabelle Carré dont il tombe alors amoureux pour la 2e fois au cinéma dans Cherchez Hortense (2012). Jean-Pierre Bacri est mort le 18 janvier 2021 à l’âge de 69 ans, emporté par un cancer après avoir lutté pendant plusieurs mois.

De 1987 à 2012, Jean-Pierre Bacri partage la vie d’Agnès Jaoui avec qui il a travaillé à de nombreuses reprises, que ce soit devant comme derrière les caméras au scénario. Le couple, qui ne s’est jamais marié et n’a jamais eu d’enfants, s’était ensuite séparé en 2012 tout en restant en très bons termes. Dans une interview pour Gala, Bacri parlait de son ex-compagne en ces mots : “Agnès, c’est la grande histoire de ma vie et je pense que c’est réciproque. On s’aime. C’est mon âme soeur. Nous ne sommes plus ensemble”. Avec sa compagne Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri a remporté quatre César du meilleur scénario pour Smoking / No Smoking, Un air de famille, On connaît la chanson et Le goût des autres.

Leave a Reply

%d bloggers like this: