Mort de George Floyd : James, Mbappé, Ledecky, ces sportifs prennent position contre les bavures policières – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Les réactions se multiplient aux Etats-Unis et dans le reste du monde après la mort de George Floyd pendant une arrestation de police à Minneapolis ce lundi 25 mai. La mort de l’homme de 46 ans ravive les débats sur les violences policières vis-à-vis de la minorité afro-américaine, alors que de nombreux Américains descendent dans les rues afin de manifester leurs colères. Les sportifs utilisent eux les réseaux sociaux afin de montrer leurs indignations. 

Les réseaux sociaux, principales armes des sportifs pour se faire entendre 

La tête sous une capuche, regard fermé, dans une vidéo diffusée sur le réseau social TikTok, Coco Gauff s’interroge en silence avec ces mots en sous-titres : “J’utilise ma voix pour lutter contre le racisme. Utiliserez-vous la vôtre ?”  La jeune joueuse de tennis fait ensuite défiler les visages de plusieurs Américains noirs tués par la police américaine ces dernières années avant se de demander : “Suis-je la prochaine ?”.

La jeune femme n’est pas la seule à donner de la voix. Les stars de la NBA se sont aussi insurgées de la situation raciale dans le pays. LeBron James a publié sur Instagram une photo de lui portant un t-shirt avec une inscription “I can’t breathe” (“Je ne peux pas respirer”), utilisé pour sensibiliser à la mort d’Eric Garner, homme noir également tué par asphyxie en 2014 à New York. Et le commentaire (“STILL”, que l’on peut traduire par “C’EST TOUJOURS LE CAS”) qui accompagne cette publication. Et ce dimanche matin, il s’est encore fendu d’un commentaire en forme de supplique à une partie de son pays.

Les joueurs de NBA semblent les plus mobilisés depuis la publication de la vidéo de l’arrestation de George Floyd. On pourrait encore citer Magic Johnson ou d’autres grands noms de la NBA qui ont pris la parole ces derniers jours. Mais il n’y pas que le basket. 

Célèbre pour s’être agenouillé pendant l’hymne américain en 2016, dans le but déjà d’alerter sur le racisme latent outre-Atlantique, le joueur de football américain Colin Kaepernick est lui de nouveau érigé en modèle par les autres sportifs et des citoyens américains pour sa lutte pacifique.

Les sportifs veulent faire bouger les choses 

Cette fois la donne semble différente et les évènements montrent déjà que la rage est grandissante à travers tout le pays, les stars du sport ne restent pas les bras croisés face aux problèmes de la société.  Il y a deux jours, Karl-Anthony Towns, la star des Minnesota Timberwolves, était présent lors d’une conférence de presse aux côtés de Stephen Jackson, l’ancien joueur NBA, grand ami de George Floyd.

“C’est quelque chose à la fois d’habituel et spécial”, raconte à Ouest France, le Français Max Lefevre, membre du staff des Timberwolves. “Habituel car beaucoup de joueurs utilisent leur notoriété pour faire changer les choses. Ce qui est spécial, c’est l’ampleur de la mobilisation. Beaucoup d’acteurs de la NBA ont dénoncé ce drame, des Noirs, des Blancs, des Hispaniques. C’est pareil dans les manifestations : il y a beaucoup de Noirs, oui, mais de plus en plus d’autres communautés viennent à leur côté. Tout le monde en a marre. C’est un premier pas vers le changement.”

Mais ce n’est pas tout.  Dans plusieurs villes, des stars du sport, joueurs NFL ou NBA, ont été aperçues dans les rues. On peut ainsi voir Malcolm Brogdon (Indiana Pacers) mégaphone en main, tandis que Jaylen Brown (Boston Celtics) a fait 15 heures pour aller manifester en Géorgie, dans sa communauté. Le joueur a expliqué “qu’être une star ne l’excluait pas des conversations de la société américaine. Tout d’abord je suis un homme noir et j’appartiens à cette communauté. Nous voulons sensibiliser les plus jeunes à ces injustices. Nos voix doivent être entendues et au plus vite.”

Quintuple championne olympique et quatorze fois championne du monde en grand bassin, Katie Ledecky, l’une des plus grandes nageuses actuelles, a également apporté son soutien à cette lutte et à cette levée de boucliers du monde sportif. “Mon cœur me fait mal pour George Floyd, sa famille et tous ceux qui subissent une injustice systémique. Je suis en colère et je comprends la consternation et la colère en Amérique en ce moment“, écrit-elle. 

La mobilisation traverse le monde 

Dans le reste du monde d’autres sportifs ont pris la parole pour dénoncer ces bavures policières qui ne s’arrêtent pas du côté du pays de Donald Trump. Sur Twitter, le champion olympique de boxe à Rio, Tony Yoka, a violemment condamné l’arrestation violente de la victime :  “Je ne sais pas quoi dire. Pourquoi ? Qu’est-ce qu’on a fait ? Ça fait des siècles que l’on se retrouve dans cette situation”, a déploré le sportif. 

Kylian Mbappé, l’attaquant du PSG a également demandé justice pour Georges Floyd. 

L’ancien capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, Yannick Noah, a également pris position en se photographiant avec un t-shirt où le même message qu’avait arboré LeBron James sur un terrain, et qui demande “justice pour George Floyd“. Et ce commentaire accompagne sa photo : “Assez ! Cela ne suffit pas d’être non raciste, nous devons être antiracistes ! Dites-le à haute voix !!!

Dernier acte en date, c’est le joueur américain de Schalke O4 Weston McKennie qui a porté un brassard en hommage à George Floyd.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *