Miss France : des politiques s’indignent après des Tweet antisémites visant Miss Provence – Le Monde

Spread the love
  • Yum

Plusieurs hommes et femmes politiques ont dénoncé, dimanche 20 décembre sur Twitter, une « abomination » et des propos « inadmissibles », après que des Tweet antisémites visant Miss Provence ont été postés, cette dernière ayant terminé première dauphine du concours Miss France 2021, organisé samedi 19 décembre.

April Benayoum a depuis été visée par de nombreux commentaires antisémites sur les réseaux sociaux, après avoir révélé que son père était d’origine israélienne. Interrogée dimanche sur BFM-TV, Amandine Petit, élue Miss France, a jugé « extrêmement décevants » ces « propos déplacés » visant sa dauphine, à qui elle a apporté son « soutien ». La ministre déléguée à la citoyenneté, Marlène Schiappa, a également fait part, sur Twitter, de « tout [s]on soutien » à la candidate, annonçant un signalement auprès du procureur de la République.

« Je suis profondément choqué par la pluie d’insultes antisémites contre Miss Provence. Nous ne devons rien laisser passer. Honte à leurs auteurs », a affirmé sur Twitter le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, affirmant que « les services de police et de gendarmerie [étaie]nt mobilisés ». De son côté, Christophe Castaner a fustigé « la bêtise la plus crasse et la violence la plus gratuite » ayant animé de tels commentaires.

« La haine antisémite et antisioniste se déploie contre Miss Provence. Insupportable », a affirmé la présidente déléguée des députés LRM, Aurore Bergé. « Inadmissible. Soutien à April Benayoum face à la haine antisémite qui sévit sur les réseaux sociaux. Il est temps que ça cesse », a écrit la députée LRM Laetitia Avia, tandis que son confrère Pieyre-Alexandre Anglade parlait d’un déferlement « ignoble », et qui « exige une condamnation unanime ».

A droite, le président LR de la région PACA, Renaud Muselier, a déploré une « abomination », soulignant qu’April Benayoum était « française, d’origines italienne et israélienne, provençale, du Sud », et qu’elle « représent[ait] parfaitement [leur] région et [leur] pays ». A gauche, le sénateur socialiste (PS) Rachid Temal a apporté son « soutien » à April Benayoum, accompagné d’une « condamnation de tous ces fachos lâchement anonymes ».

« Rendez-vous devant la justice pour les tweetos qui hier soir ont transformé Twitter en cloaque antisémite contre Miss Provence », a promis de son côté la Licra, invitant par ailleurs les internautes à signaler les contenus antisémites sur Twitter, afin de mener « une action de groupe ».

Lire aussi Amandine Petit (Normandie) élue Miss France 2021, Miss Provence cible d’attaques antisémites

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: