Microsoft s’offre la société de sécurité dans le Cloud RiskIQ

Spread the love
  • Yum

Microsoft s'offre la société de sécurité dans le Cloud RiskIQ

L’entreprise de sécurité dans le Cloud RiskIQ vient d’être rachetée par Microsoft pour 500 millions de dollars. L’acquisition est de taille : l’année dernière, la direction de RiskIQ avait déclaré que ses programmes de cybersécurité étaient utilisés par 30 % des 500 premières entreprises du classement Fortune et par plus de 6 000 organisations dans le monde, dont le service postal américain, BMW, Facebook et American Express.

Dans un billet de blog, le vice-président de Microsoft chargé de la sécurité dans le Cloud, Eric Doerr, avait fait savoir que le géant américain était en train d’acquérir la société afin d’aider ses clients “à avoir une vue plus complète des menaces mondiales qui pèsent sur leurs activités, à mieux comprendre les actifs vulnérables tournés vers l’Internet et à créer des renseignements de classe mondiale sur les menaces”. Ce n’est pas la première acquisition de Microsoft cette année : Microsoft a acheté les entreprises de sécurité IoT CyberX et ReFirm Labs pour renforcer ses offres de cybersécurité au cours des derniers mois.

La transaction s’est élevé à 500 millions de dollars en espèces, rapporte Bloomberg. Le géant de la technologie a rapporté plus de 10 milliards de dollars de revenus des produits de sécurité au cours de l’année dernière. “Alors que les entreprises poursuivent leur transformation numérique et adoptent le concept de Zero Trust, leurs applications, leurs infrastructures et même leurs applications IoT sont de plus en plus souvent exécutées sur plusieurs nuages et dans des environnements de nuages hybrides”, a expliqué Eric Doerr, pour justifier l’opération.

publicité

Une mine d’informations pour les clients de Microsoft

“RiskIQ aide les clients à découvrir et à évaluer la sécurité de l’ensemble de la surface d’attaque de leur entreprise – dans le Cloud Microsoft, AWS, d’autres Cloud, sur site, et à partir de leur chaîne d’approvisionnement”, vante le dirigeant, qui souhaite en outre s’appuyer sur la communauté PassiveTotal de RiskIQ, qui recueille des renseignements sur les menaces à travers le monde. Une mine d’informations sur laquelle pourront désormais s’appuyer les clients de Microsoft pour “obtenir un contexte sur la source des attaques, les outils et les systèmes, et les indicateurs de compromission pour détecter et neutraliser les attaques rapidement”.

“La combinaison de la gestion de la surface d’attaque et du renseignement sur les menaces de RiskIQ permet aux équipes de sécurité d’assembler, de représenter graphiquement et d’identifier les connexions entre leur surface d’attaque numérique et l’infrastructure et les activités des attaquants afin de contribuer à fournir une protection accrue et une réponse plus rapide.” Le cofondateur et PDG de RiskIQ, Elias Manousos, relève de son côté que les solutions de RiskIQ seront ajoutées au portefeuille de sécurité de Microsoft, qui comprend Microsoft 365 Defender, Microsoft Azure Defender et Microsoft Azure Sentinel.

“Nous continuerons à soutenir, à nourrir et à développer cette communauté avec Microsoft. Nous continuerons également à nous développer et à travailler avec les précieux membres de notre programme de partenariat Interlock. Nous rejoignons Microsoft pour étendre et accélérer notre portée et notre impact et nous sommes plus engagés que jamais dans l’exécution de notre mission”, explique le dirigeant. RiskIQ a levé 83 millions de dollars auprès de Battery Ventures, Georgian, Summitt Partners, MassMutual Ventures, National Grid Partners et Akkadian Ventures dans le cadre d’un financement en capital avant l’acquisition de Microsoft, selon Crunchbase.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: