Microsoft lorgne aussi sur la 5G

Spread the love
  • Yum

Microsoft lorgne aussi sur la 5G

Comme les autres géants du numérique, Microsoft est loin d’être insensible au potentiel économique de la 5G. Alors que le géant américain collabore depuis plusieurs années avec AT&T en testant les charges de travail 5G de l’opérateur via Azure, sa direction vient de faire un nouveau pas pour s’imposer sur le marché de la nouvelle génération de technologie mobile. Ce mercredi, celle-ci a en effet annoncé non seulement le renouvellement de ce partenariat, mais également l’acquisition la technologie de plateforme Network Cloud d’AT&T.

Si cela ne signifie pas que Microsoft va devenir un opérateur mobile ou qu’AT&T va cesser de l’être, il s’agit toutefois d’un signe révélateur de l’intérêt que porte la firme de Redmond à la 5G. La plateforme Network Cloud est utilisée par AT&T pour faire fonctionner sa technologie 5G depuis 2018. Microsoft prévoit de s’arroger cette plateforme Network Cloud, plus précisément la propriété intellectuelle et l’expertise technique qui l’entourent – et de l’apporter à son offre Azure for Operators, indiquent les deux partenaires.

« Ce mouvement apporte des charges de travail 5G de production réelle à Azure for Operators », explique-t-on du côté de Microsoft via un communiqué de presse. « Grâce à notre collaboration avec AT&T, Microsoft élargira son portefeuille de télécommunications pour soutenir les opérateurs avec un cloud de qualité opérateur, qui propose des expériences transparentes à travers le cloud de Microsoft et le réseau de l’opérateur », indique la direction du géant américain, qui entend bien enrichir encore son offre Azure for Operators, qui s’adresse aux acteurs des télécommunications, comme son nom l’indique.

publicité

Un gâteau estimé à 900 milliards de dollars

Annoncée l’année dernière, la plateforme Azure for Operators a pour but de rendre Azure plus attrayant pour les opérateurs. Un marché très lucratif pour Microsoft, qui entend bien s’octroyer une part de ce juteux gâteau, alors que les opérateurs devraient investir 900 milliards de dollars dans le monde entre 2021 et 2025, selon les derniers chiffres de la GSMA, présentés en marge du Mobile World Congress (MWC) qui se tient cette semaine à Barcelone.

Alors que Google Cloud a déjà franchi le pas en participant à l’alliance Open-RAN pour mettre un pied sur ce marché, Microsoft ambitionne de faire la même chose avec Azure for Operators, qui compte déjà des clients comme NTT, Vodafone, T-Mobile, Verizon Business, Deutsche Telekom, Telefonica et Telstra, ainsi qu’AT&T. Pour réussir son pari, le géant américain n’a pas lésiné sur les moyens en rachetant ces derniers mois deux sociétés spécialisées dans la 5G, Metaswitch Networks et Affirmed Networks, afin de renforcer sa capacité à vendre Azure aux opérateurs télécoms.

L’annonce d’aujourd’hui doit conduire AT&T, l’un des plus gros acteurs américains du secteur, à déplacer son réseau mobile 5G vers le cloud de Microsoft, ce qui permettra à l’opérateur de gérer l’ensemble du trafic de son réseau mobile à l’aide des technologies Azure. La première pièce à être déplacée sera le cœur du réseau 5G d’AT&T, qui connecte les utilisateurs mobiles et les appareils IoT avec internet et d’autres services. En 2019, Microsoft et AT&T avaient déjà annoncé que la technologie Azure serait tissée dans les réseaux 5G et périphériques d’AT&T, de sorte que le Network Cloud 5G core virtualisé d’AT&T sera en mesure de fournir des services Azure aux clients. L’annonce d’aujourd’hui devrait encore faire progresser les liens entre les deux entreprises et placer définitivement Microsoft sur le marché mobile.

Leave a Reply

%d bloggers like this: