Tout le monde avait fini par oublier que Microsoft s’était lancé sur le marché des traqueurs d’activité avec le Band. Ce bracelet plutôt épais n’était pas la pire des solutions de suivi de l’activité physique et sportive (lire notre test). Mais une communication sans entrain et une commercialisation limitée à quelques pays ont rendu le produit invisible aux yeux des consommateurs, qui sont partis dans les bras de Fitbit ou d’Apple.
Il y a deux ans, Microsoft retirait discrètement les derniers stocks des rayons ; un courriel envoyé par le constructeur aux utilisateurs annonce la fin du support pour le service Microsoft Health. Ce tableau de bord en ligne compile les données recueillies par le bracelet.

À compter du 31 mai, le site ainsi que les applications iOS, Android et Microsoft Store ne seront plus disponibles. Il est possible d’exporter les données enregistrées dans le tableau de bord Health (passé la date fatidique, elles seront supprimées). Quant au bracelet, on pourra toujours s’en servir pour quelques fonctions de base (nombre de pas, cardio, suivi d’exercices, suivi du sommeil et alarmes), mais les données ne pourront pas être exploitées.

Microsoft propose aussi le remboursement des bracelets : 80 $ pour le Band première génération, 175 $ pour le Band 2. Pour obtenir le remboursement, il faut être un utilisateur actif du produit, c’est à dire l’avoir porté et en avoir synchronisé les données entre le 1er décembre 2018 et le 1er mars 2019. Une foire aux questions est disponible à cette adresse.

Leave a Reply