Le monde de l’informatique est souvent rempli de paradoxes et de contradictions. Ainsi, les ennemis d’hier peuvent devenir les meilleurs amis d’aujourd’hui. Cela semble être le cas entre Microsoft et Linux qui ne cesse de se rapprocher. La firme de Satya Nadella vient en effet de mettre en place un nouveau pont entre les deux systèmes d’exploitation historiques.

Ce dernier a profité de la conférence Build 2019 pour annoncer la disponibilité prochaine d’un vrai noyau Linux dans Windows 10. Une idée qui aurait paru inimaginable il y une dizaine d’années.

Cette initiative a été baptisée Windows Subsystem for Linux 2 (WSL2) et sera intégrée dans un premier temps dans Windows Insiders, un programme de test logiciel qui permet aux possesseurs d’une licence Windows 10 de s’inscrire pour de versions préliminaires d’OS anciennement accessibles seulement aux développeurs. Il sera évidemment open source.

Il prendra la place de « WSL1 », une version préliminaire qui existait depuis 2016, mais qui fonctionnait uniquement comme un émulateur. On pouvait ainsi profiter de la même interface de programmation, mais avec un noyau Windows. En plus d’être beaucoup plus poussif, il ne permettait pas d’installer des drivers. Une lenteur notamment liée à la version simulée (4.4), qui a plus de trois ans.
Via Reddit
Désormais, fini l’émulateur puisqu’un vrai noyau Linux (basé sur la version 4.19) fonctionnera à la manière d’une machine virtuelle. Il pourra ainsi mieux tirer parti du hardware de l’ordinateur et être ainsi plus performant. Cela devrait inciter les développeurs (et les fans) à apporter de nombreux ajouts à cette version. Microsoft vient donc de donner un sacré coup de pouce à son ancien(?) rival.