Si vous ne pouvez pas les battre, rejoignez-les. C’est la nouvelle devise de Microsoft dans le domaine des navigateurs. L’éditeur va adopter les sources du navigateur libre Chromium et remplacer le moteur de son navigateur Edge par celles-ci.

Microsoft a annoncé ce changement technique le 6 décembre. Plus tôt cette semaine, Windows Central signalait que Microsoft prévoyait d’abandonner Edge et de le remplacer par un nouveau navigateur basé sur Chromium.

Chromium associé à des composants Edge existants

Microsoft prévoit de créer une nouvelle version d’Edge en utilisant Chromium, combiné avec certains composants actuels de Edge, le tout dans le but de fournir une meilleure compatibilité de navigation sur le Web. (Selon une récente offre d’emploi Edge, Microsoft adopte une approche micro-services/composée pour le développement d’Edge.)

Chromium est une implémentation open-source utilisée comme base par un certain nombre de développeurs de navigateur, y compris Google (avec son propre navigateur Chrome), Vivaldi, Opera, Yandex, Brave, et plus. Simultanément au lancement de Chrome en 2008, Google a publié la majeure partie du code de Chrome sous forme de code open source, ce qui a donné naissance à Chromium.

Bien que les détails techniques soient encore rares à ce stade, il semble que Microsoft envisage de remplacer son moteur de rendu EdgeHTML (qui était un fork de son moteur de rendu MSHTML “Trident”) par Blink de Chromium. Microsoft est également susceptible de remplacer son moteur JavaScript “Chakra” par le V8 de Chromium, d’après nos sources. J’ignore (et à ce stade, Microsoft peut-être aussi) quels éléments, le cas échéant, de l’infrastructure Edge seront conservés.

Dans le cadre de ce projet, Microsoft prévoit de rendre le nouveau navigateur Edge disponible sous Windows 7, 8.1, 10 et macOS. Si Edge continuera à être livré avec Windows 10, Microsoft le mettra désormais à jour indépendamment des systèmes d’exploitation sur lesquels il fonctionne, ce qui signifie qu’il sera mis à jour et patché plus fréquemment qu’Edge ne l’est actuellement.

Pour les utilisateurs actuels d’Edge sous Windows 10, rien ne change. Les utilisateurs n’ont rien à faire pour se préparer au changement à venir. Une fois Edge mis à jour, ils remarqueront simplement que les sites et applications qu’ils visitent en utilisant Edge fonctionneront mieux et plus rapidement. Les utilisateurs d’Edge sous iOS et Android ne seront pas affectés, car ces applications du navigateur Edge utilisent déjà les moteurs de rendu WebKit et Blink liés à ces OS, et non EdgeHTML.

Edge sur Windows 7, 8.1 et aussi macOS

Les développeurs auront la possibilité d’essayer le nouveau Edge à partir du début de 2019, lorsque Microsoft publiera une première préversion du navigateur. L’une des raisons invoquées par Microsoft pour passer à Chromium est de faciliter la vie des développeurs – en leur permettant de construire et de tester Edge comme ils le font pour d’autres navigateurs multiplateformes basés sur Chromium.

Les cadres de Microsoft ne précisent pas de date de sortie d’Edge pour le grand public. Mais d’après ce calendrier, ce ne sera pas à brève échéance.

Microsoft prévoit de contribuer à l’implémentation open-source de Chromium dans les domaines où l’entreprise a fait du travail de différenciation, comme l’accessibilité du navigateur, l’optimisation du tactile, et autour de l’optimisation de Chromium pour ARM, souligne l’éditeur.

La nouvelle trajectoire retenue par Microsoft pour Edge signifie-t-elle que le navigateur sera enfin disponible sur le Microsoft Store ? Selon des sources de ZDNet, la réponse est non. Même si les responsables de la firme ont déclaré au fil des ans que leur plan était de faire d’Edge une application du Store, il semble que Microsoft ait l’intention de la rendre disponible au téléchargement pour les plateformes non Windows 10 et non comme une application du Store, par souci de cohérence.

Et pour ceux qui se demandent si l’annonce signifie que des navigateurs non-Microsoft, basés sur Chromium – y compris Google Chrome – pourraient arriver sur le Microsoft Store, la réponse est peut-être. Toutefois, au moins pour le moment, cela semble peu probable.

Si Microsoft avait précédemment insisté pour que les navigateurs du Store utilisent les moteurs EdgeHTML et JavaScript, la nouvelle exigence pourrait être qu’ils devront utiliser son implémentation de Chromium. Les vendeurs de navigateurs basés sur Chromium devraient également s’engager à utiliser le mécanisme de mise à jour du Microsoft Store pour obtenir que leurs applications soient distribuées sur le Store.

Pourquoi Microsoft continue-t-il d’essayer d’obtenir l’adoption de son propre navigateur, malgré la part de marché toujours minime d’Edge ? L’application de bureau la plus utilisée reste le navigateur.

Article “Microsoft’s Edge to morph into a Chromium-based, cross-platform browser” traduit et adapté par ZDNet.fr