Microsoft conçoit ses propres puces Arm pour les serveurs

Spread the love
  • Yum

Microsoft conçoit ses propres puces Arm pour les serveurs

Microsoft travaille à la conception de ses propres processeurs Arm pour ses serveurs de centres de données, selon un rapport de Bloomberg. Bloomberg indique également que Microsoft étudie la possibilité d’utiliser une autre puce qui alimenterait certains Surface.

Alors que certains voient cela comme une réponse de Microsoft à la récente décision d’Apple de commercialiser son processeur maison, M1, basé sur Arm, Microsoft et Qualcomm étaient déjà partenaires depuis 2019 sur la puce Arm de Microsoft qui se trouve à l’intérieur du Surface Pro X original. Le Pro X 2 utilise la puce SQ2, qui est une variante de la puce Snapdragon 8cx de Qualcomm sans 5G.

Microsoft avait déjà travaillé avec Qualcomm et Cavium, aux côtés d’Intel et d’AMD sur le Projet Olympus, la nouvelle génération de matériel informatique en cloud de Microsoft fourni au Projet “Open Comput”. En 2017, Microsoft a également annoncé que la société travaillait avec plusieurs fournisseurs d’ARM, dont Qualcomm et Cavium sur l’obtention de Windows Server pour faire fonctionner ARM mais uniquement pour son propre centre de données interne.

publicité

Usage interne uniquement

En 2017, ZDNet avait demandé à Microsoft si la société entendait rendre disponible un jour Windows Server sur ARM à ses partenaires et clients externes. La direction avait répondu que la technologie était destinée à un usage interne uniquement pour l’évaluation des services Azure sur les serveurs ARM. Mais les responsables ont noté à l’époque qu’ils pensaient que les serveurs Arm étaient bons pour les applications internes en cloud telles que la recherche et l’indexation, le stockage, les bases de données, les données volumineuses et les charges de travail de machine learning.

« Parce que le silicium est un élément de base de la technologie, nous continuons à investir dans nos propres capacités dans des domaines tels que la conception, la fabrication et les outils, tout en favorisant et en renforçant les partenariats avec un large éventail de fournisseurs de puces », a récemment déclaré le porte-parole de l’entreprise, Frank Shaw, interrogé sur le rapport Bloomberg.

Microsoft continuera-t-il à utiliser les serveurs Arm uniquement à des fins de test en interne, ou bien commencera-t-elle à utiliser les serveurs Arm dans les centres de données Azure pour faire fonctionner les services Azure nouveaux ou existants dans un avenir proche ?

Sur la question de savoir si Microsoft prévoit ou non de fournir des instances d’Apple M1 en Azure à ses clients, la société assure qu’elle « s’engage à rencontrer les développeurs là où ils se trouvent et travaille toujours à l’élargissement de ses offres ».

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: