Meurtre d’Alisha à Argenteuil : mise en examen de deux collégiens pour assassinat – Le Monde

Spread the love
  • Yum
C’est sur le quai Saint-Denis à Argenteuil,  à l’ombre du viaduc de l’autoroute A15, qu’est survenue l’agression mortelle d’Alisha, lundi 8 mars.

Homicide volontaire avec préméditation. Deux collégiens de 15 ans ont été mis en examen pour assassinat après la mort d’Alisha, leur camarade de classe de 14 ans retrouvée lundi dans la Seine.

Selon les premiers éléments de l’enquête dévoilés mercredi 10 mars par le procureur de la République de Pontoise, Eric Corbaux, Alisha aurait été victime d’un véritable guet-apens. Depuis quelques semaines, les deux suspects – un garçon et une fille en couple – échangeaient des SMS pour partager leur envie de « faire quelque chose » contre elle. Entre jalousie adolescente et diffusion d’images intimes sur les réseaux sociaux, le mobile reposerait sur des « futilités », selon les termes du procureur.

Morte par noyade

Rendez-vous avait été fixé entre les deux filles, lundi, à la gare d’Argenteuil. Les deux adolescentes se retrouvent en début d’après-midi, puis se rendent sur le quai Saint-Denis, où elles ont l’habitude de venir discuter à l’ombre du viaduc de l’autoroute A15. Dissimulé jusqu’alors derrière un pilier, le garçon serait brusquement sorti de sa cachette pour s’approcher d’Alisha. Il l’aurait frappée par surprise au visage, avant de lui tirer les cheveux et de lui faire une balayette.

Une fois Alisha à terre, il aurait continué à lui asséner des coups de pieds dans le dos et à la tête. Alisha est alors toujours consciente au sol. Incapable de bouger, elle gémit les yeux ouverts. Le couple l’aurait alors attrapée pour la jeter dans la Seine depuis le quai. L’adolescent avait pris soin d’enfiler les gants de sa petite amie avant de s’attaquer à Alisha, « pour ne pas laisser de traces », selon le parquet de Pontoise.

Tous deux se rendent ensuite au domicile du garçon, se changent – des mouchoirs et des vêtements ensanglantés seront retrouvés lors de la perquisition. L’adolescent évoque ce qu’il vient de faire auprès de sa mère, qui se rend immédiatement sur les lieux. Elle y trouve un gant, avec une mèche de cheveux. A son retour, son fils et sa petite amie ont disparu. Elle décide donc de prévenir la police.

Le couple, lui, est parti manger en tête à tête à Paris. Sans montrer aucun signe de panique ou de fébrilité, ils finissent la soirée chez un ami à Argenteuil, où ils sont interpellés à 2 heures du matin.

Alisha est morte par noyade, a révélé l’autopsie. Des hématomes très importants ont été découverts sur son crâne ainsi qu’une contusion à l’œil et des ecchymoses dans le dos.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Harcèlement scolaire : ce que peuvent les enseignants contre un phénomène devenu viral

Des images intimes diffusées

Les trois adolescents se sont rencontrés en septembre 2020, en intégrant la même classe : la 3B d’un établissement privé laïc (sous contrat avec l’Etat), géré par la Fondation Cognacq-Jay à Argenteuil. Une troisième « prépa métier », préparatoire au cycle professionnel du lycée Cognacq-Jay.

Il vous reste 50.99% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: