Menu sans viande dans les cantines de Lyon : Julien Denormandie saisit le préfet du Rhône – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

La mairie écologiste de Lyon a décidé d’imposer des menus sans viande – mais avec œufs et poisson – dans les cantines scolaires en raison des contraintes sanitaires. Plusieurs ministres s’en sont émus.

«Arrêtons de mettre de l’idéologie dans l’assiette de nos enfants !» La décision de la mairie écologiste de Lyon d’imposer des menus sans viande aux enfants dans les cantines scolaires n’en finit pas de scandaliser les membres du gouvernement. Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé ce dimanche matin qu’il avait saisi le préfet du Rhône à ce sujet. «Donnons [aux enfants] simplement ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie», abonde le ministre de l’Agriculture. Interrogé par Le Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI ce dimanche matin, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal n’a pas dit autre chose : «Je suis toujours pour qu’on laisse le choix aux élèves. Il ne faut pas que ce soit une décision idéologique.»

À voir aussi – Menu sans viande dans les cantines de Lyon: «Il ne faut pas que ce soit une décision idéologique», avertit Gabriel Attal

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait déjà réagi samedi soir à la polémique en dénonçant une «idéologie scandaleuse». «En plus de l’insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des ‘Verts’ exclut les classes populaires. De nombreux enfants n’ont souvent que la cantine pour manger de la viande… Idéologie scandaleuse», a tweeté le ministre.

«On ne vous a pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague» de Covid-19, a répliqué dimanche le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, sur Twitter également. La mairie explique son choix par la nécessité de respecter, à la demande de l’Éducation nationale, une distanciation de deux mètres entre les enfants à la cantine, ce qui revient à faire manger moins d’élèves en même temps.

Le recours à un menu unique – sans viande mais incluant œufs et poisson – vise à fluidifier le service afin que tous les repas puissent être servis durant la pause méridienne. Ce choix avait déjà été fait par la mairie de Lyon à la sortie du premier confinement au printemps dernier, sans faire polémique à l’époque. L’opposition locale a cette fois tiré à boulets rouges sur la mesure.

«Que la droite, qui s’est alliée à mon prédécesseur (Gérard Collomb, NDLR) au moment des municipales, crie à l’idéologie aujourd’hui me fait sourire», avait déjà réagi Grégory Doucet vendredi sur franceinfo. «Continuez à être dans la posture M. Darmanin, vous ne faites que masquer votre absence de fond», ajoute le maire dimanche.

Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, le sénateur LR Bruno Retailleau et la députée LREM Aurore Bergé ont également critiqué la mesure lyonnaise sur Twitter. Des agriculteurs doivent manifester lundi devant l’Hôtel de Ville de Lyon à l’appel de certains syndicats (FDSEA et JA du Rhône). Le

Leave a Reply

%d bloggers like this: