Menace d’un reconfinement en France, 2 millions de morts dans le monde…le point sur le coronavirus – Paris Match

Spread the love
  • Yum

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde.

La situation en France

Le spectre d’un troisième reconfinement plane toujours sur la France face aux nouveaux variants plus contagieux du virus, alors que l’exécutif a défendu jeudi sa campagne de vaccination très décriée, et cherché à adoucir un peu le sort des étudiants. Si la situation empirait, notamment avec un développement du «variant anglais» du virus, nettement plus contagieux, «nous pourrions être amenés à prendre des mesures plus dures, ça peut aller jusqu’à un confinement si la situation devait l’exiger», a répété le ministre de la Santé Olivier Véran au «20 heures» de TF1.

Mais «nous n’en sommes pas là aujourd’hui», a assuré le ministre, souhaitant «donner sa chance de fonctionner» au couvre feu désormais avancé à 18 heures sur tout le territoire et qui a permis une baisse de l’incidence épidémique dans les 15 départements où la mesure a été appliquée dès début janvier. «Au 20 janvier 2021, 131 cas d’infections au variant VOC 202012/01 (Royaume-Uni) et 10 cas d’infections au variant 501Y.V2 (Afrique du Sud) ont été rapportés en France», a indiqué jeudi soir Santé Publique France, jugeant «l’accélération du déploiement de la campagne de vaccination (…) primordiale».

A lire aussi :Masques, vaccins, reconfinement… Ce qu’a dit Véran sur TF1

Conséquence de l’augmentation des contaminations à la sortie des fêtes de fin d’année, les entrées à l’hôpital sont reparties à la hausse, repassant au-dessus de 10.000 sur sept jours depuis cette semaine. Le nombre de personnes infectées par le Covid-19 ne faiblit pas avec 22.848 nouveaux cas enregistrés jeudi, selon les données publiées sur le site du gouvernement. Avec 346 nouveaux décès en 24h, le Covid-19 a désormais causé la mort de 71.998 personnes en France depuis le début de l’épidémie, selon les données du gouvernement.

Tests PCR exigés avant l’arrivée en France pour les voyageurs européens

La France exigera, à partir de dimanche à 00h00, un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen, a rapporté l’Elysée tard jeudi soir. Cette obligation s’appliquera «hors voyages essentiels», a précisé l’Elysée : «Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés».

Paris avait déjà décidé le 14 janvier de soumettre à cette règle les voyageurs en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne (UE). Les travailleurs transfrontaliers et les travailleurs «essentiels» en étaient déjà exemptés.

Face à une situation “très grave”, l’UE veut limiter les voyages

L’Union européenne a appelé à éviter les voyages non essentiels entre les pays du bloc pour faire face à la menace des nouveaux variants du coronavirus, jugeant la situation sanitaire «très grave», à l’issue d’un sommet des Vingt-Sept par vidéoconférence jeudi.

Faisant écho à l’agence européenne chargée des épidémies (ECDC), la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé jeudi soir que «tous les voyages non essentiels» devaient «être fortement déconseillés». «Nous sommes de plus en plus inquiets au sujet des différents variants» du coronavirus, a reconnu Ursula von der Leyen.

Face aux variants du coronavirus (britannique, sud-africain), plus contagieux, plusieurs pays ont déjà durci les restrictions ces derniers jours, comme l’Allemagne mardi. Les Pays-Bas ont annoncé jeudi soir un couvre-feu à partir de 21h00, le Portugal une fermeture de ses écoles.

Le point dans le monde

La pandémie a fait plus de 2,075 millions de morts dans le monde et plus de 96,8 millions de cas de contamination ont été diagnostiqués, selon un bilan établi jeudi par l’AFP à partir de sources officielles. Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (409.667), suivis par le Brésil (214.147), l’Inde (152.869), le Mexique (144.371) et le Royaume-Uni (93.290).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Toute reproduction interdite

Leave a Reply

%d bloggers like this: