Masque obligatoire pendant le footing: pourquoi il est préférable de courir ailleurs – Le HuffPost

Spread the love
  • Yum

SPORT – Strasbourg, La Baule, Bayonne, Lille ou encore Nice, toutes ces villes ont un point commun. Elles imposent, dans certaines rues fréquentées, et à certains horaires, le port du masque. Et à Nice comme à Lille, il est aussi obligatoire pour les sportifs.

Sur les berges ou dans les parcs de la ville du Nord, ou encore sur la majorité de la promenade des Anglais dans celle du Sud, les lieux les plus prisés font l’objet de cette nouvelle mesure. À l’inverse de la Mayenne, où le port du masque ne s’applique pas aux activités sportives, cela signifie donc que les joggeurs lillois et niçois doivent courir masqué. Une information confirmée au HuffPost par la municipalité niçoise.

Des conditions qui ne sont pas idéales, comme le rappelle la vidéo en tête d’article. Car, comme l’avait indiqué la ministre des Sports Roxana Maracineanu à nos confrères du Parisien le 15 juillet dernier, “le port du masque a toujours été jugé comme incompatible avec une activité sportive intense”. Un conseil également écrit dans le “Guide de recommandations des équipements sportifs, sites et espaces de pratiques sportives”, en date du 16 juillet 2020. C’est d’ailleurs pour cela que le port du masque n’est pas obligatoire pour ceux qui pratiquent l’exercice physique dans les salles de sport.

Manquer d’oxygène

Selon les spécialistes, le port du masque a sans doute un impact sur notre capacité respiratoire, qui serait augmenté lors d’une activité physique intense.

“Quand vous inspirez fort, vous vous rendez compte que le masque rentre dans votre bouche et vous ressentez une gêne. Si vous faites un sport relativement intense, cela va devenir impraticable et vous risquez de vous retrouver en manque d’oxygène”, confie le médecin hygiéniste et infectiologue Stéphane Gayet, du CHU de Strasbourg, au Parisien.

Et “le masque chirurgical perdrait vite ses capacités filtrantes en raison de l’humidité générée par l’hyperventilation”, expliquait au HuffPost le docteur Roland Krzentowski, président de Mon Stade, un centre d’expertise en santé, sport et performance à Paris, dans cet article. En plus de quoi “la transpiration générée par l’effort risque de faire glisser le masque et le remettre avec les mains n’est pas recommandé”. “La distanciation reste la meilleure protection au cours d’une pratique sportive”, indique le spécialiste.

Aux joggeurs de s’adapter

Alors, certaines communes proposent aux joggeurs de s’adapter. C’est le cas de Nice, dont l’arrêté du port du masque obligatoire dans certaines rues très fréquentées du centre-ville est en vigueur de 10h à 1h. Contactée par Le HuffPost, la ville suggère aux sportifs de faire leur footing avant 10h. “C’est aussi une solution, car il fera moins chaud.”

Dans son Guide, le ministère des Sports rappelle d’ailleurs qu’il faut éviter “les activités intenses par des températures extérieures inférieures à 5 degrés supérieures à 30° et lors des pics de pollution”.

“Comme ça, les joggeurs pourront faire comme leur maire, Christian Estrosi, qui court beaucoup, mais très tôt le matin.”

À voir également sur Le HuffPost: Ils refusent de porter un masque et provoquent une bagarre en plein vol

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *