Masque obligatoire à Toulouse et en Haute-Garonne : découvrez les zones concernées – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel La nouvelle vient de tomber : le port du masque est désormais obligatoire dans certaines zones de la ville de Toulouse, et dans l’ensemble des marchés, brocantes, et vide-greniers du département. La mesure prend effet ce mercredi à 00h00.

“À compter du mercredi 5 août 00h00, le port du masque est obligatoire sur les marchés de plein vent, brocantes et vide-greniers de l’ensemble du département de la Haute-Garonne, des portions de voie publique de la Ville de Toulouse particulièrement fréquentées, définies conjointement avec le Maire, sur certaines plages horaires”, a annoncé la préfecture de Haute-Garonne ce mardi matin. 

Les zones concernées

Le port du masque sera obligatoire sur les marchés de plein vent, brocantes et vide-greniers. Il sera également obligatoire, entre 12h00 et 03h00, sur les sections de voie publique suivantes : quai Saint-Pierre, place Saint-Pierre, quai Lucien Lombard, place de la Daurade, quai de la Daurade, et promenade Henri-Martin.

Le port du masque devient obligatoire dans certains secteurs de la ville
Le port du masque devient obligatoire dans certains secteurs de la ville

Il s’agit donc essentiellement des bords de Garonne, cœur symbolique des soirées festives des jeunes toulousains. “La liste des lieux concernés par l’obligation pourra être actualisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire”, a toutefois précisé la Préfecture. 

Éviter une deuxième vague

La décision était attendue. Elle fait en effet suite à l’augmentation de la circulation virale relevée vendredi dernier, par Santé Publique France, en Haute-Garonne, et particulièrement sur l’agglomération toulousaine. “Ces nouvelles mesures visent à prévenir une reprise de l’épidémie dans le département et en particulier dans l’agglomération toulousaine. J’appelle la population à respecter scrupuleusement les mesures barrières dès lors que l’on est dans un espace public”, indique Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne.

Une décision prise en partenariat avec la municipalité toulousaine. “C’est une initiative de l’État dont nous sommes solidaires. Nous avons travaillé avec la Préfecture à l’identification de zones où la fréquentation est plus importante, et où le port du masque pourrait être rendu obligatoire”, assure François Chollet, conseiller municipal en charge de coordonner la lutte contre le covid.  

Une contravention de 135€

À noter, le non-respect de cette obligation expose à une contravention de 4ème classe, punie d’une amende de 135€La liste des lieux concernés pourra être actualisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. “Le taux d’incidence dépasse le premier seuil d’alerte de 10 cas positifs pour 100 000 habitants et est particulièrement élevé dans la classe d’âge des 20-30 ans”, a souligné la préfecture pour justifier son choix dans la lignée de nombreuses villes de France

« Ces nouvelles mesures, bien que contraignantes, ont pour unique but de protéger davantage les Toulousaines et les Toulousains face à la propagation de l’épidémie. Il appartient à chacun d’adopter les attitudes responsables pour soi et pour ses proches », a réagi Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *