C’est sur Reddit que la nouvelle a fait surface. Née il y a 7 ans, la compagnie Mars One promettait à une poignée de Terriens de les envoyer sur Mars pour y vivre. Mais le tribunal de la justice suisse a déclaré la société en banqueroute et effectué sa dissolution le 15 janvier dernier. Une nouvelle confirmée par endgadget.

Une arnaque ?

Dès le départ, le projet avait tout d’une arnaque. Bon nombre de journalistes et experts avaient même mis en garde les potentiels candidats sur la dangerosité d’une telle mission. D’ici à 2025, la compagnie promettait d’avoir établi la première colonie humaine sur la planète rouge. Le MIT avait déjà dénoncé cette mission suicide. Les étudiants qui s’étaient penchés sur la question ne donnaient pas plus de 68 jours aux colons avant de mourir d’asphyxie et de faim. La société encore très optimiste avait rétorqué que d’ici là de nouveaux moyens de ventilations permettraient de pallier à ce problème. “Les gens doivent se demander : suis-je prêt à me reposer sur une technologie qui n’a été testée que pendant deux ans et qui est censée être opérationnelle pendant 50, alors que ma vie en dépend ?” C’est la question qu’avait posée Sydney Do, chercheur au MIT aux candidats de cette expédition. Malgré cette mise en garde, plus de 200 000 personnes avaient candidaté pour cette mission et la liste de 100 finalistes avait été révélée en 2015.

L’impossible financement

Mais voilà, si l’on met de côté les problèmes technologiques et scientifiques de cette expédition, il reste tout de même la question du financement. La compagnie fondée aux Pays-Bas avait proposé une solution plutôt originale pour assurer les fonds nécessaires au lancement de la navette. Une téléréalité devait suivre les candidats dans leur incroyable voyage. Endemol, sans doute conscient de l’aspect irréalisable, s’était retiré de l’affaire. Une décision qui a contraint la société à demander une participation financière de la part des futurs colons. Mars One n’a pas réussi à collecter les 7 milliards d’euros nécessaires et est donc déclarée en faillite.

Un nouvel espoir

Il semblerait pourtant que l’entreprise n’ait pas dit son dernier mot. Dans un communiqué de presse, elle rassure les irréductibles colons en leur assurant que “ la banqueroute concerne Mars One Venture et n’affecte pas la situation financière de la fondation Mars One, qui dirige la mission. Elle continue ses efforts pour sécuriser les fonds pour les prochaines étapes de la mission.”