Marlène Schiappa : “On pourrait faire un best of des décisions les plus sectaires d’EELV” – Europe 1

Spread the love
  • Yum

INTERVIEW

La décision de Léonore Moncond’huy, maire écologiste de Poitiers, de supprimer une partie des subventions accordées à trois aéroclubs de la ville a suscité de très nombreuses réactions d’indignation. Invitée du Grand rendez-vous d’Europe 1 dimanche matin, Marlène Schiappa est allée dans le même sens. La ministre déléguée chargée de la citoyenneté s’est notamment montrée choquée par la déclaration de Léonore Moncond’huy qui a également estimé que “l’aérien” ne devait “plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui”. “Ce qu’a dit la maire de Poitiers, ce n’est pas au nom du réchauffement climatique, c’est au nom des rêves des enfants”, a réagi Marlène Schiappa.

Financer cette mosquée, “une forme de complicité” selon Schiappa 

“J’observe que Europe Écologie-Les Verts décide de supprimer les subventions à des clubs d’aviation qui réalisent des rêves d’enfants, mais trouve que c’est OK de donner deux millions et demi d’euros à une mosquée proche des sphères Erdogan. En quelques mois, on pourrait faire un best of de toutes les décisions sectaires des maires Europe Ecologie Les Verts, entre ‘fêter Noël, c’est célébrer un arbre mort’ et ‘non, il ne faut pas que les enfants rêvent de ça'”, a-t-elle poursuivi.

Marlène Schiappa évoque-là le financement de la mosquée de Strasbourg. La municipalité alsacienne a décidé en mars dernier de financer la construction d’une mosquée à hauteur de 2.5 millions d’euros. Le projet est porté par l’association Millî Görüs, accusé par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin de pratiquer un “islam politique”.

“Financer à hauteur de deux millions et demi d’euros une mosquée proche des sphères turques, qui refuse de reconnaître la prévalence des lois de la République sur les lois religieuses, c’est tout de même assez problématique. Deux millions et demi d’euros, ça représente des places en crèche pour 200 familles pendant un an ou trois ans de budget de fonctionnement pour une association qui accueille des femmes victimes de violences conjugales”, s’est indignée Marlène Schiappa. Interrogée sur l’ambiguïté du parti écologiste sur les questions de laïcité, la Ministre n’a pas mâché ses mots : “on a dépassé le stade de l’ambiguïté. L’ambiguïté, c’est quand on ferme les yeux et qu’on ne fait rien pour contrer l’islamisme radical. Quand on le finance, on n’est plus dans l’ambiguïté. On est dans une forme de complicité”, a-t-elle répondu.

Jeudi, la mairie de Strasbourg a indiqué que la décision d’accorder ou non une subvention controversée à cette mosquée serait prise courant avril, précisant avoir transmis “ses exigences” à l’association turque porteuse du projet.

Leave a Reply

%d bloggers like this: