Marée noire à l’île Maurice : Macron annonce l’envoi d’équipes et de matériel depuis La Réunion – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Des Mauriciennes et des Mauriciens observent le navire échoué à proximité du site naturel de Blue Bay, jeudi 6 août 2020. — AFP

De l’aide pour endiguer une marée noire. La France a envoyé samedi des équipes et du matériel vers Maurice, en réponse à une demande d’aide du Premier ministre mauricien à la suite de l’écoulement d’hydrocarbures d’un vraquier échoué. « Nous déployons dès à présent des équipes et du matériel depuis La Réunion », a tweeté Emmanuel Macron.

« Lorsque la biodiversité est en péril, il y a urgence d’agir. La France est là. Aux côtés du peuple mauricien », a poursuivi Emmanuel Macron, alors que les autorités du pays avaient demandé jeudi une assistance matérielle et humaine pour lutter contre la pollution marine causée par un navire échoué sur un récif depuis la fin juillet sur la côte sud-est de l’île.

« Dès samedi, un avion tactique de transport militaire (Casa CN-235) transportant du matériel du matériel de lutte contre la pollution effectuera ainsi deux rotations à destination de Maurice, a indiqué la préfecture de la zone de défense et de sécurité du sud de l’océan indien dans un communiqué. Un officier de liaison de la marine nationale et le correspondant de la lutte contre une pollution maritime par hydrocarbures (Polmar) de La Réunion seront également présents à bord, afin d’apporter leur expertise technique et opérationnelle aux autorités mauriciennes. »

« Cet avion tactique transportera du matériel Polmar, dont notamment des barrages côtiers », a poursuivi la préfecture, en précisant que « le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer Champlain de la marine nationale transportant du matériel complémentaire (dont plusieurs types de récupérateurs ainsi que des barrages absorbants et hauturiers) appareillera également ce samedi afin de rejoindre rapidement Maurice ». « Les autorités françaises restent attentives à l’évolution de la situation et soutiendront le gouvernement mauricien s’il en fait la demande », a encore indiqué la préfecture.

Le vraquier, appartenant à un armateur japonais mais battant pavillon panaméen, transportait 200 tonnes de diesel et 3.800 tonnes d’huile lourde, selon la presse locale. Son équipage a été évacué.

Il est échoué sur la pointe d’Esny, une zone humide classifiée Ramsar, comme le parc marin de Blue Bay proche et lui aussi menacé. Ces deux sites ont été protégés par des systèmes antipollution, a précisé le ministère mauricien de l’Environnement. « Nous sommes dans une situation de crise environnementale », a reconnu en conférence de presse le ministre, Kavy Ramano.

105 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *