Manifestations violentes: des coïncidences qui intriguent Macron – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Les actions violentes contre la réforme des retraites se multiplient, souvent dans des lieux en rapport avec Emmanuel Macron. Hasard ou action concertée?

Le restaurant La Rotonde, où Emmanuel Macron avait fêté sa qualification pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017, a été incendié.
Le restaurant La Rotonde, où Emmanuel Macron avait fêté sa qualification pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017, a été incendié. AURORE MESENGE/AFP

Intrusion violente au siège de la CFDT, manifestation agressive au théâtre des Bouffes du Nord, où Emmanuel Macron assistait à une représentation de La Mouche, incendie du restaurant La Rotonde où le même Emmanuel Macron avait fêté sa qualification pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017… Au mieux, c’est une coïncidence, au pire une action concertée. À l’Élysée, on n’a guère de doute. «Ce sont des actions violentes et radicales qui redoublent d’intensité au moment où nous sommes en train de trouver une issue à la crise», assure un proche du président de la République. Ce ne sont pas les premières actions violentes contre la réforme des retraites.

Le 12 janvier dernier, des manifestants ont envahi la mairie du Havre. Ils pensaient qu’Édouard Philippe était sur place pour la cérémonie des vœux. Lundi dernier, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a renoncé à assister aux vœux de Pacôme Rupin, tête de liste de Benjamin Griveaux dans le centre de Paris, à cause

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

annulable à tout moment

Leave a Reply

%d bloggers like this: