Manifestations contre le pass sanitaire : le point sur les mobilisations dans plusieurs régions de France – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Les manifestants opposés au pass sanitaire ont de nouveau battu le pavé, samedi 11 septembre. Selon un comptage à 18 heures, le ministère de l’Intérieur a dénombré 121 000 manifestants anti-pass sanitaire, lors de 207 cortèges ou rassemblements, dans toute la France .

>> Suivez les manifestations contre le pass sanitaire dans notre direct 

Il y a une semaine, plus de 141 000 manifestants avaient été recensés en France, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 165 000 la semaine précédente et 175 000 encore avant. Tour d’horizon des mobilisations avec le réseau France Bleu.

En Occitanie

À Toulouse, la mobilisation a été marquée par des incidents dès le début de la manifestation. Un groupe indéterminé de personnes a pris à partie les manifestants anti-pass. Des coups ont été échangés. Et le groupe a été exfiltré par les forces de l’ordre, indique France Bleu Occitanie. Le cortège avait interdiction de passer par le centre de Toulouse, comme chaque samedi, sur ordre du préfet de Haute-Garonne.

À Montpellier, la mobilisation a réuni environ 4 000 personnes, ce qui est moins que samedi dernier, le cortège avait alors réuni 7 500 personnes environ. Le cortège a avancé dans le calme. Ils étaient près de 2 000 dans les rues de Perpignan à défiler contre le pass sanitaire, rapporte France Bleu Roussillon.

En Auvergne-Rhône-Alpes

À Valence (Drôme), Damien Tarel, le “gifleur” d’Emmanuel Macron, qui est sorti de prison samedi matin après trois mois d’incarcération, participe à la manifestation anti-pass sanitaire. “Si je devais remonter le temps, je referais le même geste. Je n’ai aucun regret”, explique-t-il à France Bleu Drôme Ardèche

On a comptabilisé 2 000 manifestants à Valence, selon les estimations de France Bleu, 1 500 selon la police. La semaine dernière, France Bleu avait compté 3 500 personnes dans les rues valentinoises. Les forces de l’ordre ont également compté un peu plus de 500 personnes à Montélimar (contre 800 la semaine dernière), 100 personnes à Annonay et 450 personnes à Aubenas, soit 100 manifestants de moins que la semaine dernière.

À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 1 200 personnes ont manifesté place de Jaude. À Saint-Étienne, la manifestation a attiré près de 600 personnes, moitié moins que la semaine dernière. Six cent personnes se sont également retrouvées à Roanne. Au Puy-en-Velay, 700 personnes se sont réunies derrière le chanteur Francis Lalanne. À Bourgoin-Jallieu (Isère), 250 personnes ont participé à la manifestation.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur

En Provence, les anti-pass ont dénoncé notamment une “mesure liberticide”. Ils étaient 1 500 réunis autour de la Rotonde à Aix-en-Provence, selon la préfecture des Bouches-du-Rhône. Des rassemblements ont également eu lieu samedi après-midi à Toulon et à Marseille. Selon la préfecture, ils étaient 2 500 personnes place des Libertés à Toulon, et 2 200 sur le Vieux-Port de Marseille, rapporte France Bleu Provence.

À Nice, 3 500 personnes ont défilé un chiffre en hausse par rapport à la semaine dernière. À Monaco, pour la troisième mobilisation en une semaine entre 450 et 500 personnes étaient présentes selon la police.

À Nîmes, ils étaient un millier, avec les soignants en tête de cortège. Ils étaient 2 250 à Avignon selon la préfecture, mais plus de 8 000 selon les organisateurs, explique France Bleu Vaucluse. D’autres manifestations se sont déroulées dans le Vaucluse comme a Pertuis dans la matinée.

En Bourgogne-Franche-Comté

Environ 1 600 manifestants ont défilé samedi après-midi dans le centre-ville de Besançon (Doubs). La manifestation s’est déroulé dans le calme et sur fond de chants contestataires, précise France Bleu Besançon. Plusieurs centaines de personnes ont aussi manifesté à Dijon.

En Normandie

Plusieurs centaines “de retraités, de jeunes de professions diverses” se sont rassemblés devant l’hôtel de ville de Rouen, indique France Bleu Normandie (Seine-Maritime, Eure)“Liberté, liberté, liberté”, ont scandé les manifestants.

En Nouvelle-Aquitaine

En Creuse, environ 150 personnes ont manifesté devant l’hôpital de Guéret. Ils dénoncent le pass sanitaire et l’obligation vaccinale des personnels soignants et des Ehpad à partir du 15 septembre, selon France Bleu Creuse.

En Dordogne, 1 450 manifestants étaient rassemblés, soit presque 300 de moins que samedi dernier, précise France Bleu Périgord. Dans le détail, 800 personnes réunies à Périgueux, 450 à Bergerac, 130 à Sarlat, une cinquantaine à Nontron et une vingtaine à Terrasson.

Des centaines de manifestants ont défilé aussi contre le pass sanitaire dans les rues de Limoges, indique France Bleu Limousin. À Bordeaux, 2 600 manifestants étaient réunis, quasiment autant que la semaine dernière.

Dans le Centre-Val-de-Loire

À Châteauroux (Indre), près de 350 anti-pass ont participé à un sit-in devant l’hôpital en “soutien aux soignants contre l’obligation vaccinale”, selon France Bleu Berry.

À Orléans, le cortège était beaucoup moins dense que les samedis précédents. Ils étaient un peu moins d’un millier à défiler pour dénoncer le pass sanitaire. Une mobilisation était aussi prévue à Briare. Et à Montargis, la contestation passe par une opération “terrasse sauvage” qui a lieu le vendredi à 19 heures.

Dans les Hauts-de-France

À Lille, 2 000 personnes ont défilé samedi selon la police, indique France Bleu Nord, une mobilisation en baisse par rapport à la semaine dernière. À noter qu’une opération escargot a également eu lieu dans l’après-midi entre Douai et Arras.

En Ile-de-France

À Paris, quatre cortèges distincts étaient prévus dont le premier est parti à midi du 15e arrondissement. Le ministère de l’Intérieur indique avoir dénombré 19 000 manifestants dans la capitale, chiffre en légère hausse par rapport à la semaine passée.

Leave a Reply

%d bloggers like this: