Manifestation surprise à la gare de Lyon: Mélenchon refuse “de donner des leçons” aux grévistes – BFMTV.COM

Spread the love
  • Yum

Les images des fumigènes dans le métro ont été abondamment commentées lundi. Une manifestation surprise s’est tenue à la station Gare de Lyon à la mi-journée. Des grévistes ont brièvement bloqué la circulation de la ligne 1 du métro, l’une des deux lignes automatiques du réseau parisien avec la 14, qui sont les deux seules à circuler normalement pendant le mouvement social.

Interrogé mardi sur France Inter, Jean-Luc Mélenchon, soutien du mouvement de grève qui en est désormais à son vingtième jour, a refusé de distribuer bon ou mauvais point aux manifestants.

“Je ne suis pas chargé de faire la morale aux gens”, a répondu l’insoumis. “Sur l’événement d’hier à la gare de Lyon, il y a beaucoup à dire parce que les gens qui s’y trouvaient en manifestation ne sont responsables d’aucun des incidents qui ont lieu, c’est la direction de la RATP etc”, a poursuivi le député des Bouches-du-Rhône.

“Les grévistes sont des femmes et des hommes responsables, qui ont des familles”, a-t-il poursuivi. “Il faut arrêter de donner des leçons aux gens qui se battent parce que ce sont de braves gens, honnêtes, qui on des vies de famille, dont le but dans la vie n’est pas de faire grève, contrairement à ce que croient certains qui s’imaginent qu’on fait grève par plaisir et qu’on manifeste pour prendre l’air”.

Le gouvernement condamne la manifestation

Au micro de BFMTV lundi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn s’était quant à elle dit “choquée” par les images et a estimé que la descente des manifestants dans les couloirs du métro parisien “a fait prendre des risques aux usagers”: “Lancer des fumigènes dans un endroit fermé peut entraîner des mouvements de foule, de panique”.

Sur notre antenne ce mardi, le nouveau secrétaire d’État chargé des retraites, Laurent Pietraszewski, a également fermement condamné cette manifestation:

“Ce n’est pas acceptable. Le gouvernement a des échanges réguliers, y compris avec l’ensemble des leaders syndicaux, et ce type d’expressions ce n’est pas uniquement dans ces échanges que ça se passe. Je crois d’ailleurs que les syndicats ont tout intérêt, et ont d’ailleurs souvent la volonté d’éviter ce type d’actions”, a-t-il estimé.

Leave a Reply