Malgré les sanctions américaines, Huawei limite la casse

Spread the love
  • Yum

En juillet 2020, la Commission fédérale des communications américaine (FCC) a qualifié Huawei de « menace pour la sécurité nationale ». Dès lors, les télécoms ne peuvent plus utiliser de fonds fournis par l’agence pour acheter des équipements ou des services fournis par la société. Ce n’était là que l’une des nombreuses mesures touchant la compagnie aux États-Unis. En dépit des menaces, le géant chinois de la Tech vient de présenter des résultats très convenables pour l’année 2020.

Huawei bénéficie de sa force sur le marché chinois

Dans le détail, Huawei a réalisé 136,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires, pour un bénéfice net de 9,9 milliards de dollars, soit une hausse de 3,2 % en un an. Dans l’ensemble, la firme perd pourtant du terrain partout, et son chiffre d’affaires baisse de 24,5 % en Amérique, mais aussi en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique : -12,2 %. Toutefois, Huawei voit ses revenus augmenter de 15,4 % en Chine, pour un total de 77 milliards de dollars.

Ce bilan semble satisfaire Ken Hu, le PDG de Huawei, qui déclare : « Au cours de l’année écoulée, nous avons tenu bon face à l’adversité. Nous avons continué à innover pour créer de la valeur pour nos clients, pour aider à lutter contre la pandémie et pour soutenir à la fois la reprise économique et le progrès social dans le monde. Nous avons également profité de cette opportunité pour améliorer encore nos opérations, conduisant à une performance largement en ligne avec les prévisions. »

Dans l’ensemble, Huawei a perdu des parts de marché dans le secteur des ventes de smartphones au profit de rivaux tels qu’Apple ou Xiaomi. Ce dernier progresse notamment en Europe centrale et orientale.

Toutefois, comme l’indique Bloomberg, l’entreprise sait aussi se diversifier en explorant de nouveaux marchés tels que la santé, les véhicules électriques, ou encore l’agriculture intelligente. La société a par exemple vu son activité cloud monter en puissance auprès d’établissements hospitaliers, ou encore en créant des plateformes d’apprentissage à destination des étudiants.

Leave a Reply

%d bloggers like this: