Le CEO d’Apple s’est rendu hier à la Maison Blanche, a priori pour discuter éducation et formation professionnelle. Cette réunion relèverait de l’American Workforce Policy Advisory Board, un groupe de travail composé de nombreux chefs d’entreprise dévoilé en début d’année par Wilbur Ross (le secrétaire au Commerce) et Ivanka Trump.Selon cette dernière -qui s’est déjà exprimée à plusieurs reprises sur le sujet-, « le secteur privé accélère vraiment. Nous avons obtenu des engagements. Tim Cook, qui était ici aujourd’hui, a été un atout majeur pour le conseil consultatif et son engagement en faveur de l’apprentissage continu en général ». Un contenu sur lequel Apple ne s’est pas encore exprimée.

La Conseillère du Président a également mentionné quelques détails sur les autres intervenants techs. Ainsi, Marc Benioff (Salesforce) s’est engagé à former un million de travailleurs américains sur les cinq prochaines années, soit le double de ce qui avait été initialement prévu. Sundar Pichai (Google) était également à Washington cette semaine, mais pour participer à un événement organisé par la Chambre de commerce américaine « Commerce numérique: Donner le pouvoir aux petites entreprises américaines d’exporter ».

Mais plus largement il faut y voir un contexte hautement politique, les USA étant en pleine campagne présidentielle. Ainsi, certains candidats dénoncent le trop grand pouvoir et le monopole des GAFA, demandant carrément le démantèlement de certains d’entre eux (le groupe Facebook ou encore les Services d’Apple). Selon une dernière estimation, Apple Music -si elle était une société indépendante- pourrait en effet voir près de 20 milliards de dollars…

Source