Macron: une nouvelle prise de parole avant le 14 juillet? – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le président de la République pourrait annoncer une réforme des retraites divisée en deux parties, dont une réforme plus structurelle lors d’un second quinquennat.

Vers une prise de parole officielle d’Emmanuel Macron dans les jours à venir? Alors que la situation sanitaire reste au centre de toutes les inquiétudes en France, le président de la République devrait évoquer publiquement ce sujet d’ici le 14 juillet prochain. La relance et la réforme des retraites, promesse du quinquennat actuel, qui avait été laissée temporairement de côté en raison de la pandémie de Covid-19, seront également au coeur de la parole présidentielle.

A l’inverse de l’année passée, il ne devrait cependant pas y avoir de prise de parole le 14 juillet prochain, et l’idée d’annoncer des mesures sociales aussi lourdes un tel jour de commémorations aurait été impossible au niveau communication.

Pour l’heure, plusieurs ministres importants ont confirmé à BFMTV que le contenu de ce discours, qui pourrait prendre la forme d’une interview télévisée, n’était pas acté. Pour la date, il s’agirait du jeudi 8 juillet, ou bien du début de semaine suivante, soit le lundi 12 ou le mardi 13 juillet.

Plusieurs thèmes abordés

En ce qui concerne le contenu de cette prise de parole, l’idée serait pour le chef d’État de tracer les objectifs de ces prochains mois, jusqu’à l’élection présidentielle. Il devrait entre autres annoncer quelles réformes sont maintenues, et à l’inverse lesquelles sont repoussées.

Selon plusieurs proches de l’Elysée qui se sont confiés à BFMTV, Emmanuel Macron devrait dans un premier temps évoquer le volet sanitaire français, mettant une nouvelle fois en garde contre la circulation du variant Delta. “Il ne veut pas annoncer une ou des réformes, et se retrouver pris ensuite dans une nouvelle crise sanitaire à gérer”, estime un proche.

Sur le front du Covid, “il pourrait tout à fait annoncer la vaccination obligatoire pour les soignants. Il y a désormais un consensus politique autour de cette question, mais aussi un consensus sanitaire”, évoque un autre proche du président.

En revanche, l’obligation de la vaccination pour la population générale n’est pas envisagée actuellement.

Selon d’autres sources, cette réforme des retraites pourrait être faite en deux parties bien distinctes. Une première dans les mois à venir avec le report de l’âge de la retraite à 64 ans comme mesure phare, ainsi qu’une réforme de la dépendance et la fin des régimes spéciaux. D’autres mesures plus structurelles devraient être annoncées au cours d’un éventuel second quinquennat. Emmanuel Macron doit ce mardi recevoir syndicats et patronat, tous deux opposés à cette réforme.

Le sujet de la réforme des retraites ne doit pas être l’élément central de cette prise de parole. “Il en dira un mot, mais l’idée n’est pas d’en faire la grande annonce de cette prise de parole. Un mot pour dire qu’il faut avancer, faire une première partie, ne pas rester sur un échec”, évoque-t-on auprès de BFMTV du côté de l’Elysée.

Le service politique avec Hugo Septier

Leave a Reply

%d bloggers like this: