Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a dénoncé ce samedi «une fausse polémique» après les critiques de l’opposition à l’encontre d’Emmanuel Macron en week-end au ski pendant qu’une partie des Champs-Elysées étaient saccagée lors de la mobilisation des «gilets jaunes».

LIRE AUSSI – «Gilets jaunes»: Emmanuel Macron écourte son séjour au ski et rentre à Paris

«C’est une fausse polémique. Il a présidé la Cellule interministérielle de crise à Paris, et s’est évidemment tenu informé minute par minute toute la journée», a déclaré Benjamin Griveaux au journal Le Parisien. «Si nos oppositions n’ont que cela à dire, il faut s’interroger. J’attends dans ces moments-là un peu de dignité et d’unité nationale», a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a écourté son week-end de ski à la Mongie pour se rendre à la cellule de crise du ministère de l’Intérieur afin de faire le point de cette journée de violences sur les Champs-Elysée où des boutiques, des restaurants et des banques ont été incendiés et pillés.

LIRE AUSSI – «Gilets jaunes»: le soudain et vif retour de la violence à Paris en images