Lynchage de Yuriy : deux nouveaux mineurs mis en examen pour «tentative d’assassinat» – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

Deux nouveaux suspects sont poursuivis dans le cadre de l’enquête sur le passage à tabac de Yuriy, 15 ans, à la mi-janvier sur la dalle Beaugrenelle à Paris. Selon nos informations, ces deux mineurs se sont présentés spontanément mardi et mercredi au 3 e district de police judiciaire (DPJ), saisi de l’enquête.

A l’issue des gardes à vue, ils ont été mis en examen pour «tentative d’assassinat, vol avec violences et participation à une association de malfaiteurs», confirme ce samedi au Parisien une source judiciaire. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire, précise-t-elle.

Ces nouvelles poursuites portent à onze le nombre total de jeunes gens mis en examen dans ce dossier, dont sept pour «tentative d’assassinat». Cinq d’entre eux – quatre mineurs et un majeur – ont été placés en détention provisoire.

Vive émotion en France

Le passage à tabac du collégien, le 15 janvier sur la dalle Beaugrenelle, dans le XVe arrondissement de Paris, a suscité une vive émotion en France. Des célébrités et des personnalités politiques ont publiquement exprimé leur soutien à l’adolescent, après la diffusion le 22 janvier sur les réseaux sociaux des images de l’agression, devenues rapidement virales.

On y voit une dizaine de jeunes, en tenue de sport et blouson à capuche, s’acharner à coups de pied et de bâton sur Yuriy, à terre, avant de prendre la fuite. La préfecture de police a ouvert le 25 janvier une enquête administrative pour déterminer l’origine de la fuite de ces images, vraisemblablement issues du système de vidéoprotection de la capitale.

L’agression de Yuriy aurait été perpétrée en réaction à une précédente rixe. Ce «match aller» se serait déroulé dans le XVe arrondissement, le 10 janvier dernier. Il fait l’objet d’une enquête distincte.

Stratégie anti-rixes renforcées

Après son lynchage, Yuriy avait été transporté à l’hôpital Necker, où il avait subi une lourde opération, avant d’être placé sous sédation profonde pendant une semaine. Lundi, l’adolescent a été admis en centre de rééducation. « Il va mieux », se réjouit sa mère, Nataliya.

L’agression de Yuriy a braqué les projecteurs sur les phénomènes des bandes à Paris, dont les rivalités peuvent dégénérer en affrontements violents, pour des motifs parfois futiles. Six jeunes gens ont été tués en 2017 et 2018 à Paris dans ce cadre. En 2020, 83 rixes entre bandes ont été recensées dans la capitale, contre 159 en 2016.

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

VIDÉO. Rixes et réseaux sociaux : «C’est à la cité qui fera le plus peur !»

La semaine dernière, la mairie de Paris, la préfecture de police, le rectorat et le parquet de Paris ont annoncé un renforcement de la stratégie anti-rixes. Notamment à travers une coopération avec les communes de la petite couronne et une augmentation du nombre de médiateurs.

Leave a Reply

%d bloggers like this: