EN IMAGES – La fondation du Patrimoine révèle la liste des 18 monuments emblématiques qui bénéficieront en priorité de financement dans le cadre du jeu de tickets à gratter, en vente à partir de septembre.

Le nom des heureux bénéficiaires du loto du patrimoine 2019 était attendu avec fébrilité par les régions. Après des heures de réunion, la fondation du Patrimoine, le ministère de la Culture et Stéphane Bern ont arrêté une première liste, celle des 18 monuments dits emblématiques, qui seront prioritaires en termes de financement.

» LIRE AUSSI – Patrimoine: à quelles régions vont les millions d’euros du loto

Parmi eux, l’abbaye de Sénanque, à Gordes, le phare de l’île aux Marins, à Saint-Pierre-et-Miquelon, les ruines des Herbiers dans les pays de la Loire, la maison de Rosa Bonheur, à Thomery (Seine-et-Marne), le beffroi de Béthune dans les Hauts de France ou la glacière d’Etel dans le Morbihan. Tous auront leur photo imprimée sur les tickets de grattage Mission Patrimoine, vendus à partir de septembre 2019 dans les 31 000 points de vente de la France des Jeux.

La rénovation du phare de l'île aux Marins à Saint-Pierre-et-Miquelon, devrait donner un coup d'accélérateur touristique à son chef-lieu. La rénovation du phare de l’île aux Marins à Saint-Pierre-et-Miquelon, devrait donner un coup d’accélérateur touristique à son chef-lieu. DERRICK CEYRAC/AFP

Comme pour l’édition 2018, cette liste est un inventaire à la Prévert, qui reflète la diversité du patrimoine français, monumental, vernaculaire, industriel ou religieux. Elle couvre l’ensemble des régions, dans un souci calculé d’équilibre. Six monuments sont situés dans les territoires d’Outre mer, longtemps les grands oubliés de la politique patrimoniale.

Le moulin de Bar-sur-Seine nécessite d'importants travaux d'urgence. Des fuites d'eau sur sa toiture endommagent l'ensemble du bâtiment en bois. Le moulin de Bar-sur-Seine nécessite d’importants travaux d’urgence. Des fuites d’eau sur sa toiture endommagent l’ensemble du bâtiment en bois. Wikimedia Commons

Outre des critères de diversité géographique, la Mission Bern a également tenu compte du projet de restauration présenté par les sites, et de leur capacité à redynamiser leur territoire. La restauration des portes de Saint Pierre, en Martinique, devrait par exemple donner un coup d’accélérateur touristique à cette petite ville. Centre de commerce au XIXe siècle, Saint Pierre a été entièrement détruite par l’éruption de la montagne pelée, en 1902. Elle possède encore des ruines émouvantes et chargées d’histoire, que la Martinique peine à valoriser, ainsi qu’un musée qui est sous exploité. Les travaux de restauration des seules façades représentent 500 000 euros!

Les travaux de l'abbaye de Sénanque, dans le Vaucluse, représentent 1,2 million d'euros. Les travaux de l’abbaye de Sénanque, dans le Vaucluse, représentent 1,2 million d’euros. TOBIAS SCHWARZ/AFP

À Gorde, dans le Vaucluse, le cas de l’abbaye de Sénanque, un chef-d’œuvre d’art roman datant du XIIe siècle, est également significatif. Après des travaux de consolidation réalisés dans les années 80, la communauté de frères cisterciens s’est aperçu que son abbatiale était menacée d’effondrement (Le mur de béton ayant joué sur la structure). Depuis plusieurs mois, elle tente d’alerter le public sur le sort tragique de son monument: les travaux représentent 1,2 million d’euros que l’Abbaye n’a évidemment pas. Les frères, qui vivent selon la règle de Saint-Benoît, cultivent le lavandin ou les olives, et accueillent 200.000 visiteurs par an.

L‘essentiel des travaux nécessaires pour restaurer l'abbaye Sainte-Marie de Longues-sur-Mer se concentre sur son chœur. L‘essentiel des travaux nécessaires pour restaurer l’abbaye Sainte-Marie de Longues-sur-Mer se concentre sur son chœur. Christian Guibout

«Cela nous permet de vivre, mais pas de payer des factures astronomiques» calculait l’intendant de la communauté, Pierre Yves Rinquin, en décembre dernier, dans une tribune du Figarovox . D’autant que la publicité faite autour des menaces d’effondrement de l’église a eu tendance à raréfier les visites, les touristes pensant que le site était fermé pour des raisons de sécurité. Les mannes des jeux Mission Patrimoine, on le devine, devraient donner une immense bouffée d’air frais aux Moines et à l’abbaye.

» LIRE AUSSI – Le Loto du patrimoine abat ses cartes: 19,6 millions d’euros alloués à 270 sites en péril

La bibliothèque Fesch à Ajaccio figure parmi les 18 monuments emblématiques sélectionnés par la fondation du Patrimoine. La bibliothèque Fesch à Ajaccio figure parmi les 18 monuments emblématiques sélectionnés par la fondation du Patrimoine. PASCAL POCHARD-CASABIANCA/AFP

On ne sait pas encore combien d’argent sera récolté grâce aux jeux (tout dépendant, évidemment, du niveau de participation). Comme l’année dernière, un tirage spécial du loto sera organisé, au profit des monuments en péril. Il se déroulera le dimanche 14 juillet, une date symbolique pour le patrimoine, décrétée «cause nationale» – même si ce jour-là, bon nombre de bars tabac sont fermés, et les Français sont largement sur les plages. Deux jeux de grattage seront par ailleurs mis en vente, à partir de septembre. L’un sera commercialisé à 3 euros, l’autre à 15 euros.

Achevé dans les années 40 après J.C, l'amphithéâtre de Saintes figure parmi les 18 sites sélectionnés par la fondation du Patrimoine. Achevé dans les années 40 après J.C, l’amphithéâtre de Saintes figure parmi les 18 sites sélectionnés par la fondation du Patrimoine. Wikimedia Commons

En 2018, la première édition avait rencontré un très grand succès. 12 millions de Tickets Mission patrimoine ont été vendus, et le tirage spécial du loto, organisé le 14 septembre 2018, a attiré 2,3 millions de joueurs. Grâce à cela, 22 millions d’euros ont été récoltés pour des sites. Comte tenu du nombre élevé de monuments aidés l’année dernière (269), certains ont été déçus par le chèque final. La fondation du patrimoine devrait s’attacher à rectifier un peu le tir, dans les mois qui viennent. Le nombre de bénéficiaires devrait par ailleurs être plus modeste, et tourner autour de cent dix-huit (18 emblématiques et cent autres).

Haut de 132,5m, le Viaduc des Fades en Auvergne-Rhône-Alpes est le 2e plus haut viaduc ferroviaire au monde. Haut de 132,5m, le Viaduc des Fades en Auvergne-Rhône-Alpes est le 2e plus haut viaduc ferroviaire au monde. Wikimedia Commons

La liste complète des monuments emblématiques:

Viaduc des Fades, Auvergne-Rhône-Alpes

Château de Maulnes, Bourgogne-Franche-Comté

Glacière d’Etel, Bretagne

Moulin de la Fontaine à Thoré-La-Rochette, Centre-Val de Loire

Bibliothèque Fesch à Ajaccio, Corse

Moulin de Bar-sur-Seine, Grand Est

Beffroi de Béthune, Hauts-de-France

Château de By – Maison de Rosa Bonheur, Île-de-France

Abbaye Sainte-Marie de Longues-sur-Mer, Normandie

Amphithéâtre de Saintes, Nouvelle-Aquitaine

Fort de Brescou, Occitanie

Ruines des Herbiers, Pays de Loire

Abbaye Notre-Dame de Sénanque à Gordes, Provence-Alpes-Côte d’Azur

Église Saint-André de Morne-à-l’Eau, Guadeloupe

Temple Associatif Sri Devi Marliamen des casernes à Saint-Pierre et Temple du Gol à Saint-Louis, La Réunion

Façades de Saint Pierre, Martinique

Phare de l’île aux marins ou Feu de la pointe Leconte, Saint-Pierre-et-Miquelon

Relais Barcarel à Saint-Laurent-du-Maroni, Guyane