Source : @Huawei

Bien que la situation se soit apaisée entre les États-Unis et Huawei, alors que Donald Trump déclarait au début du mois que les entreprises américaines pourraient à nouveau commercer avec la marque, celle-ci reste malgré tout à la merci du pays de l’Oncle Sam. En outre, cela signifie qu’elle pourra bien continuer à utiliser Android, mais pour combien de temps encore, alors que la pression américaine plane au-dessus de la tête de Huawei ?

Au point le plus culminant de sa chute, la firme chinoise révélait avoir prévue de quoi se passer d’Android avec un OS maison, baptisé HongMeng, et qui est en préparation depuis 2012. Ce système d’exploitation, prévu comme un OS de secours dans le cas ou la marque ne récupérait pas sa licence chez Google, fait son petit bonhomme de chemin, et écope aujourd’hui d’un nom pour l’Europe.

Le média néerlandais LetsGoDigital vient de repérer un dépôt de nom pour un OS mobile auprès de l’Office de l’Union Européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO). La demande est actuellement en cours de validation et laisse penser que l’OS de Huawei pourrait porter le nom d’Harmony dans nos contrées.

Source : @EUIPO

Ce système d’exploitation de Huawei devrait en revanche bien garder le nom de HongMeng OS en Chine. Toutefois, ce nom pouvait ne pas se révéler très explicite pour les consommateurs européens. On notera également que la marque avait déjà déposé le nom d’Ark OS auprès de l’EUIPO, ce qui laisse penser que la firme se laisse le choix pour nommer son système d’exploitation mobile à l’international. Par ailleurs, le nom Harmony arrive dans un contexte particulièrement chaotique entre les États-Unis et Huawei, ce qui n’est tout à fait anodin.