L’ONG musulmane BarakaCity dissoute – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

L’ONG humanitaire musulmane BarakaCity a été dissoute ce mercredi en Conseil des ministres.

« Elle incitait à la haine, entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, se complaisait à justifier des actes terroristes », a justifié sur Twitter le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Cette annonce était attendue. Créée en 2008, BarakaCity, présidée par Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, et située à Evry-Courcouronnes (Essonne), était dans le viseur de Gérald Darmanin depuis l’assassinat de Samuel Paty. Le ministre a évoqué des « messages publiés en ligne depuis les comptes de l’association ou (ceux de son président) » qui « provoquent de très nombreux commentaires hostiles à l’Occident, à la laïcité, aux francs-maçons ou encore aux musulmans qui ne partagent pas la conception de l’islam promue par l’association ».

«Nous demandons l’asile politique»

Idriss Sihamedi est par ailleurs soupçonné de cyberharcèlement envers une ex-journaliste de Charlie Hebdo et doit être juger en janvier pour ces faits.

« Nous demandons l’asile politique de notre ONG à un pays garant de l’intégrité des musulmans », a réagi sur Twitter l’association. « Nous mettons tout en oeuvre pour sauver les intérêts de nos bénéficiaires présents dans 26 pays ».

La semaine dernière, le Conseil des ministres avait dissout le collectif propalestinien Cheikh Yassine, créé par Abdelhakim Sefrioui, un militant islamiste mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste » après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine.

Le ministre de l’Intérieur étudie en outre la possibilité d’engager une procédure de dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qu’il qualifie « d’officine islamiste » oeuvrant « contre la République ».

PODCAST. BarakaCity : qui est Idriss Sihamedi, le président de l’association controversée ?

Leave a Reply

%d bloggers like this: