Sur sa page Facebook que Melania Geymonat, une hôtesse de l’air de 28 ans originaire d’Uruguay raconte la violente agression homophobe dont elle fut victime avec sa petite amie américaine, Chris. Cela s’est passé dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 mai dans un bus de ligne londonien. Une agression rapportée par le site d’information HuffingtonPost.fr.

Comme le raconte Melania : “Ils ont commencé à se comporter comme des hooligans, exigeant que nous nous embrassions pour pouvoir regarder, nous traitant de “lesbiennes” et décrivant des positions sexuelles… Je ne me souviens pas de tout l’épisode… La chose suivant dont je me rappelle, c’est que Chris est au milieu du bus en train de se battre avec eux… Sur un coup de tête, je ne suis allée là-bas que pour constater que son visage saignait et que trois hommes la battaient… Ensuite, c’est moi qu’on me frappe… Soudain le bus s’est arrêté, la police était là et je saignais de partout… Nos affaires ont également été volées…

Melania, qui n’a pas encore pu reprendre le travail, attendait de savoir si son nez est cassé. Elle termine son récit sur Facebook : “Ce qui me met le plus en colère, c’est que la violence est devenue banale, qu’il est parfois nécessaire de voir une femme en train de saigner après avoir été frappé pour qu’il y ait un impact. J’en ai ras le bol d’être prise pour un objet sexuel, ou de découvrir que ce genre de situation est commun, que des amis gay sont frappés, juste ‘parce que l’on subit harcèlement et chauvinisme, misogynie et homophobie violente, parce que quand vous vous défendez, c’est le genre de truc qu’il se passe“.

Newsletter info
Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.
OK