L’OMS livre son verdict sur l’origine du Covid à Wuhan – Libération

Spread the love
  • Yum

en cours

Au fil de la journée

La pandémie de Covid-19 en FrancedossierChevron pointing left

Vaccination, reconfinement, bilan épidémique, mutation du virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

par LIBERATION

publié le 9 février 2021 à 9h38

(mis à jour à 11h55)

11h46

L’Île de Pâques vaccine. L’île chilienne située au milieu du Pacifique a administré lundi les 120 premières doses du vaccin contre le Covid-19. Depuis plus de 300 jours, aucun cas n’a été confirmé sur ce territoire grâce à la fermeture totale au tourisme mettant cependant un coup d’arrêt à l’économie insulaire. 1 200 doses du vaccin chinois du laboratoire Sinovac ont été livrées jeudi via le vol hebdomadaire qui relie l’île au continent, premier lot d’une commande totale de 16 000 doses qui devrait permettre de vacciner 80 % de la population totale de l’île. Le processus de vaccination prévoit de cibler dans un premier temps les personnels de santé et les personnes âgées de plus de 80 ans puis se poursuivra mardi et mercredi avec les plus de 70 ans avant de se concentrer en fin de semaine sur les plus de 65 ans, a expliqué Juan Pakomio, directeur de l’hôpital de Hanga Roa, chef-lieu de l’île, à l’AFP.

11h44

Animal non identifié. La conférence de presse des experts de l’OMS a débuté à 10h30 par la présentation de la méthode et des résultats par le professeur Liang Wannian, chef du panel d’experts Covid-19 à la Commission nationale de santé chinoise. Premier constat : un virus capable de provoquer une pandémie mondiale doit être hautement adaptable et cela implique qu’il s’est d’abord familiarisé au contact humain en circulant probablement parmi les animaux, a-t-il expliqué. Les études ne permettent pas pour l’instant de confirmer quel animal pourrait avoir transmis le virus à l’homme. Autre conclusion présentée par le professeur Lang Wannian : il n’y a pas «assez de preuves [] pour déterminer si le Sars-Cov-2 s’est propagé à Wuhan avant décembre 2019». Le virus pourrait avoir d’abord circulé dans d’autres régions avant d’avoir été détecté à Wuhan, la métropole chinoise où ont été identifiés les premiers cas. La transmission à l’homme a-t-elle eu lieu sur le fameux marché de Wuhan ? Des cas de transmission ont été détectés en même temps sur d’autres marchés de la ville, d’autres ne sont pas associés à des marchés. Le virus s’est donc propagé en même temps ailleurs dans la ville, conclut-il. Est-ce lié aux produits alimentaires vendus ? Là encore, les échantillons issus du marché de Wuhan et d’autres lieux sont en cours d’étude et pour l’instant, l’animal à l’origine du coronavirus «n’a pas encore été identifié», a-t-il dit. Le travail sur l’origine et le passage du virus sur l’homme est un «travail en cours», a expliqué de son côté Peter Embarek, chef de l’équipe d’experts de l’OMS avant de lancer la présentation des différentes pistes de recherche. Selon lui, l’hypothèse de la fuite d’un laboratoire est très improbable.

10h23

Double check. Le Royaume-Uni prévoit de soumettre les voyageurs arrivant dans le pays à deux tests aux deuxième et huitième jours d’une quarantaine de dix jours imposée à leur arrivée, face aux inquiétudes liées au variant sud-africain. Selon The Guardian, le ministre de la Santé Matt Hancock doit faire ces annonces devant les députés aujourd’hui. Ces obligations s’ajouteront à celle, déjà effective, de présenter un test négatif 72 heures avant leur départ pour le Royaume-Uni. Outre-Manche, 12,3 millions de personnes ont déjà été vaccinées, dont plus de 90 % des personnes âgées de plus de 75 ans, a annoncé le ministre dans une conférence de presse ce matin.

10h02

Nouvel An. Les Sud-Coréens fêtent leur Nouvel An vendredi. Le Premier ministre Chung Sye-kyun a appelé restaurants et entreprises de la métropole de Séoul au strict respect des mesures de distanciation sociale pour éviter la propagation de l’épidémie pendant les vacances, qui commencent, elles, jeudi, et qui sont habituellement prétexte aux retrouvailles familiales. Si le pays a été régulièrement cité comme exemple dans sa gestion de la première vague de l’épidémie, une seconde vague a frappé le pays mi-novembre. Avec 1 500 morts pour 51 millions d’habitants et environ 300 nouveaux cas par jour depuis la fin du mois de janvier, le pays a imposé de strictes mesures sanitaires ainsi que l’interdiction de manger à l’intérieur des restaurants après 21 heures, en attendant le lancement d’une campagne de vaccination dans le courant du mois.

9h09

Conférence de presse. L’équipe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dépêchée en Chine pour tenter de découvrir les origines de la pandémie de Covid-19, plus d’un an après le début de la crise sanitaire, doit donner mardi matin une conférence de presse. Les dix enquêteurs sont arrivés en Chine mi-janvier après des mois de tractations avec le pouvoir chinois, qui s’est attelé à faire obstacle à une enquête indépendante face aux exigences répétées de Washington, de l’UE ou encore de l’Australie. Deux pistes majeures devaient être examinées : une fuite accidentelle du coronavirus d’un laboratoire de Wuhan ou l’hypothèse d’une transmission à l’homme des élevages intensifs d’animaux à fourrure et notamment les visons.

9h07

L’Iran commence à piquer. Selon des images diffusées par la télévision d’Etat, l’Iran début ce mardi sa campagne de vaccination contre le Covid-19. «Nous commençons la vaccination nationale contre le Covid-19», a indiqué le président iranien Hassan Rohani, qui participait en visioconférence à la cérémonie organisée dans un hôpital de Téhéran. Avec près de 58 500 décès répertoriés par l’OMS depuis le début de la pandémie pour un pays de près de 82 millions d’habitants, l’Iran compte parmi les pays les plus touchés du Moyen et Proche-Orient. Les premiers Iraniens vaccinés recevront des doses du russe Spoutnik V, dont les premiers lots sont arrivés jeudi à Téhéran, rapporte l’AFP.

A lire aussi

Leave a Reply

%d bloggers like this: