Lire du code logiciel active la partie de votre cerveau utilisée pour les mots croisés

Spread the love
  • Yum

Lire du code logiciel active la partie de votre cerveau utilisée pour les mots croisés

Les programmeurs peuvent avoir besoin de “lire” le code dans les langages de programmation. Mais ce n’est pas la partie du cerveau qui traite le langage qui est alors mise à contribution. Au lieu de cela, un groupe de neuroscientifiques du MIT a découvert que lors de la lecture d’un code logiciel, le flux sanguin augmentait dans la partie du réseau à demandes multiples (MD), qui est généralement exploitée pour les mathématiques, la logique et la résolution de problèmes comme les mots croisés.

Mais les conclusions de la recherche sont ambiguës. Les zones du réseau MD qui sont activées par la lecture du code ne sont pas les parties du cerveau appelées spécifiquement pour les maths, ce qui laisse une question ouverte quant à savoir si la programmation doit être enseignée comme une compétence basée sur les maths ou sur le langage.

L’étude a été réalisée en demandant aux personnes testées de lire un extrait du langage de programmation textuel Python (expérience 1) et une combinaison de blocs du langage de programmation graphique ScratchJr (expérience 2). Sous ces extraits de code se trouvait l’expression de chacun des extraits de code dans une phrase normale. Les chercheurs ont ensuite utilisé un système d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour voir quelles régions du cerveau étaient activées lors de la compréhension des codes : le système MD ou le système du langage.

code-comprehension-tests.png

Image : MIT.

publicité

« Comprendre le code informatique semble avoir sa logique propre »

« Nous avons constaté que le système de gestion du langage présentait de fortes réactions bilatérales au code dans les deux expériences, alors que le système de langage réagissait fortement aux problèmes de phrases, mais faiblement ou pas du tout aux problèmes de code », écrivent les neuroscientifiques du MIT dans un article publié cette semaine dans la revue scientifique eLife.

Les chercheurs ont choisi deux groupes distincts d’un peu plus de 20 participants chacun. Tous connaissaient Python ou ScratchJr. Tous les participants ont été recrutés au MIT, à l’université de Tufts et dans les environs des universités, qui se trouvent toutes deux dans le Massachusetts. Les chercheurs ont noté que la lecture du code active le réseau MD mais semble en utiliser des parties différentes de celles que les mathématiques ou les problèmes logiques activent. Ils suggèrent que cela signifie que la compréhension du code ne reproduit pas précisément les exigences des mathématiques.

« Comprendre le code informatique semble avoir sa logique propre. Ce n’est pas la même chose que le langage, et ce n’est pas la même chose que les mathématiques et la logique », explique Anna Ivanova, une étudiante diplômée du MIT et l’auteur principal de l’étude. Les chercheurs n’ont trouvé aucune région du cerveau exclusivement consacrée à la programmation. Cependant, ils notent qu’une activité cérébrale spécialisée pourrait se développer dans le cerveau de codeurs expérimentés.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: