Au premier trimestre 2019, l’iPhone aurait été le smartphone le plus populaire, parmi ceux vendus aux États-Unis. Selon la dernière étude publiée par le CIRP –Consumer Intelligence Research Partners-, Apple battrait de peu Samsung, l’écart entre les deux demeurant assez mince.La firme californienne afficherait la part la plus élevée en terme d’activation avec 36 % de parts de marché, contre 34% pour le Coréen, suivi par LG et MOtorola avec 11 et 10%. Mais la situation est assez habituelle pour les deux premières firmes, qui s’échangent assez régulièrement la première place au pays de l’oncle Sam.

Pour Cupertino, cette part reste au-dessus de ses résultats du premier trimestre 2018 -où elle enregistrait à peine plus de 30%. Mais historiquement, elle reste nettement inférieure aux performances des années précédentes 2016 et 2017 où la barre des 40% était frôlée.

Toutefois à moins de 15 jours de la prochaine présentation des résultats, ces estimations semblent assez encourageantes. Mais pour autant, le CIRP n’est pas habituellement la firme citée en référence par Tim Cook, celui-ci ayant affiché une certaine préférence pour IDC lors de précédentes keynotes.

Source