Limonov, Biden, Delair… Hors Covid-19, l’actu de ce mardi – Libération

Spread the love
  • Yum

Parce qu’heureusement (ou malheureusement) il n’y a pas que le coronavirus dans l’actualité (quoique…), Libération vous proposera chaque soir une sélection d’infos garanties sans Covid-19.

La confirmation

Joe Biden continue de faire la course en tête dans les primaires démocrates

(FILES) In this file photo Democratic presidential hopeful former US vice president Joe Biden makes a point as he and Senator Bernie Sanders take part in the 11th Democratic Party 2020 presidential debate in a CNN Washington Bureau studio in Washington, DC on March 15, 2020. - Joe Biden has won the Democratic primary in Washington state, US media have projected, in another boost for the frontrunner who is hoping to build an insurmountable lead over rival Bernie Sanders.After most of the votes were counted t

Joe Biden lors d’un débat avec Bernie Sanders à Washington, dimanche. Photo AFP

L’ex-vice-président de Barack Obama a remporté la primaire démocrate dans l’Etat de Washington. Une petite (37,7 % contre 35,8 %, 47 délégués contre 42) victoire sur Bernie Sanders mais une victoire quand même. D’autant plus qu’un mini Tuesday s’annonce avec des scrutins en Arizona, Floride et Illinois. Avant les votes dans ces trois Etats, Biden a un matelas de 153 délégués d’avance alors qu’en seront désignés 441 mardi. On ne votera pas dans l’Ohio, comme prévu : le scrutin a été reporté pour cause de coronavirus. Suivez en temps réel la course entre Sanders et Biden grâce à notre compteur et retrouvez tous les vendredis notre rendez-vous «Qui face à Trump ?», qui fait le point sur la campagne présidentielle américaine.


L’homme

Adnane Zorfi, missions impossibles pour le nouveau Premier ministre irakien

Pas le soupçon d’un sourire n’est esquissé par Adnane Zorfi au moment où il est désigné Premier ministre d’Irak par le président de la République, Barham Saleh. Les premières photos officielles diffusées ce mardi matin montrent le visage grave de l’homme de 54 ans qui semble mesurer la lourde charge de former un nouveau gouvernement dans un pays où les crises s’accumulent. Théâtre de l’affrontement armé entre les Etats-Unis et l’Iran, secoué par une contestation populaire massive contre un système politique gangrené par les divisions et la corruption, l’Irak est touché de plein fouet par la chute des prix du pétrole, sa principale ressource, au moment où l’épidémie du coronavirus commence à progresser dangereusement sur son territoire. Lire l’analyse de notre journaliste Hala Kodmani.


Disparition (1)

Edouard Limonov

L’écrivain et militant politique, l’un des plus farouches opposants à Vladimir Poutine, est mort mardi à Moscou, à 77 ans, a indiqué son parti «Autre Russie» dans un communiqué. En 2011, l’écrivain Emmanuel Carrère avait consacré une biographie romancée à ce poète, voyou et homme politique sulfureux. La critique du livre.


Le poissard

Ronaldhino

Former soccer star Ronaldinho talks as he walks escorted by Police officers with hands handcuffed to declare to judge Clara Ruiz Diaz at Justice Palace in Asuncion, Paraguay, Saturday, March 7, 2020. Ronaldinho and his brother Roberto de Assis Moreira, right back, were alleged to enter to the country with a false Paraguayan passport.(AP Photo/Jorge Saenz)

Ronaldinho escorté par la police, le 7 mars au Paraguay. Photo Jorge Saenz. AP

L’ex-joueur du PSG et du Barça, l’un des meilleurs dribbleurs et plus gros fêtard de l’histoire du foot, est actuellement incarcéré avec son frère au Paraguay pour avoir tenté d’entrer dans le pays avec de faux passeports. La justice a refusé de les libérer sous caution ou de les placer en résidence surveillée. La situation des deux frères ne semble pas sur le point de s’arranger. Le procureur chargé de l’affaire a informé que d’autres charges pourraient peser sur eux. Et pas des moindres. Le clan Ronaldinho est soupçonné d’être mêlé à une histoire de blanchiment d’argent et de trafic de faux papiers orchestrés par une femme, Dalia Lopez, peut-être liée au crime organisé et actuellement en fuite.

L’ancien joueur reste, lui, un grand enfant. En prison, il a participé à un match entre détenus au cours duquel il a planté cinq buts et délivré six passes décisives. D’où cette plaisanterie qui circule sur ce qu’on appellera les réseaux socios : il devrait être libéré pour bonne conduite de balle… Que cela ne nous empêche pas de savourer un best-of des dribbles du Brésilien : ça sera toujours dix minutes d’évasion, pas du luxe en période de confinement.


 

L’initiative

McDo: des cadeaux sans plastique (enfin pas partout)

Greenwashing ou démarche sincère ? Le géant du burger a annoncé mardi l’arrêt de l’utilisation du plastique pour les jouets des «Happy Meals». La mesure entrera en vigueur l’an prochain dans deux pays : le Royaume-Uni et l’Irlande, où l’enseigne exploite près de 1 400 établissements, fréquentés quotidiennement par quatre milions de personnes. Les jouets seront désormais des peluches, des livres ou faits à partir de papier. McDonald’s assure que cela permettra de se passer de plus de 3 000 tonnes de plastique pour ses activités au Royaume-Uni et en Irlande, les deux seuls pays dans lesquels cette initiative est prévue pour l’instant. Les nouveaux jouets seront mis à l’essai à partir de mai et les parents et enfants pourront alors choisir de changer leurs objets en plastique quand ils achètent un menu.


La phrase

«Je ne sais pas ce que sera mon avenir dans le football [américain] mais il est temps pour moi d’ouvrir une nouvelle page de ma vie et de ma carrière.»

Tom Brady, légendaire quarterback des Washington Patriots


C’est comme si Messi et le Barça divorçaient. Tom Brady, présenté souvent comme le plus grand joueur de football américain de l’histoire, a annoncé mardi qu’il quittait son équipe de toujours, les New England Patriots. «Mon aventure dans le football américain va me mener ailleurs», a écrit, dans un long message posté sur Twitter le joueur de 42 ans, dont 20 saisons et 258 matchs en Nouvelle-Angleterre, marquées par six victoires dans le Super Bowl, un record absolu pour un joueur de la Ligue professionnelle de football américain (NFL). Le Californien de naissance, arrivé en fin de contrat avec les Patriots, n’a cependant pas indiqué où il jouerait la saison prochaine.

Depuis plusieurs semaines, la rumeur présentait le départ du numéro 12 des «Pats» comme possible, les discussions entre Brady et la direction des Patriots n’ayant pas abouti. Mais si le poids des ans commence à se faire sentir sur son bras distillateur de caviars Brady reste sur une saison de très haute tenue. Mais évènement inhabituel, son équipe a été éliminée dès le premier tour des playoffs par les Tennessee Titans. En 2017, Brady, époux de l’ancienne top model Gisele Bündchen, avait déclaré lors d’une interview à la chaîne ESPN qu’il se voyait jouer jusqu’à 45 ans, mais aussi qu’il n’excluait pas d’aller au-delà si sa condition physique le permettait. Brady a pris part à neuf éditions du Super Bowl, en a remporté six et été sacré quatre fois meilleur joueur (MVP) de la finale du Championnat NFL. Il a également été désigné trois fois meilleur joueur (MVP) de la saison régulière. Une légende on vous dit.


Disparition (2)

Suzy Delair

Suzy Delair. Photo Eric Fougere. Getty Images

D’elle, on connaissait surtout son Tralala et c’est totalement injuste. Suzy Delair, doyenne du cinéma français, est morte dimanche à 102 ans.  Parmi ses dizaines de films et d’opérettes, la mémoire collective a surtout retenu une scène de Quai des Orfèvres (1947), polar réalisé par son compagnon de l’époque, Henri-Georges Clouzot : celle où, accompagnée au piano par Bernard Blier, elle fredonne en manteau de fourrure Avec son tralala, chanson délicieusement équivoque composée pour les besoins du film. Musique signée Francis Lopez, paroles de Henri Hornez. Et quelles paroles: «Avec son tra-la-la/ Son petit tra-la-la/ Elle faisait tourner toutes les têtes/ D’un coup de tra-la-la/ Elle faisait tra-la-la/ Et chacun rêvait d’être dans ses bras.» La philosophie de la chanson, puisqu’il y en a une, se résume à : «C’était pas la chose en elle-même/ C’était la façon de s’en servir.» Lire l’article de François-Xavier Gomez

Dans le même genre, dans les années 50, une autre actrice-chanteuse, Colette Renard, disparue en 2010, avait livré ces Nuits d’une demoiselle, autrement plus crues, que le Tralala de Suzy Delair.

 

 


LIBERATION

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *