La parole se libère sur les violences verbales et le harcèlement venu d’utilisateurs de Twitter, par ailleurs membres d’un groupe Facebook “La ligue du LOL”, créé par le journaliste Vincent Glad. Le youtubeur star, Cyprien, fait partie des victimes et a révélé les “menaces” et “insultes” reçues jusqu’en 2014.

Sur son compte Twitter, le youtubeur star Cyprien a retweeté les témoignages de l’animatrice Daphné Bürki et de l’écrivain Matthias Jambon-Puillet sur les dérives de membres d’un groupe Facebook, baptisé “Ligue du LOL” et créé par Vincent Glad à la fin des années 2000. Cyprien a également été ciblé par certains membres de ce groupe comme il l’a révélé dans un article du site Numérama, publié le lundi 11 février.

Le vidéaste de 29 ans, qui a débuté sa carrière au quotidien gratuit 20 Minutes, a subi des moqueries et reçu des messages violents peu après son arrivée à Paris en 2008 : “Je recevais des commentaires rabaissants sur mon blog, des insultes, des menaces, des ‘j’espère qu’il va se suicider.‘” Il nomme l’un de ses quatre harceleurs en la personne du publicitaire Renaud Aledo. Cyprien Iov, de son vrai nom, a surtout appris qu’il a travaillé à 20 Minutes avec le créateur de la “Ligue du LOL”, Vincent Glad. Il ignorait l’existence de ce groupe jusqu’à la mise en ligne de l’article de Libération le vendredi 8 février, qui a mis en lumière toute cette affaire de cyber-harcèlement.

Il a travaillé avec Vincent Glad à 20 Minutes

Cyprien n’a pas oublié le comportement, hautain, moqueur et ponctué de nombreuses piques, de son collègue Vincent Glad il y a huit ans. “Tu viens de Province”, “Tu ne connais personne”, lui aurait balancé l’ancien collègue de Daphné Bürki au Grand Journal. Le youtubeur affirme que le harcèlement quotidien de certains membres de la “Ligue du LOL” n’a pas pris fin en 2011 comme certains de ses membres l’ont certifié. Il a continué à recevoir des messages moqueurs et menaçants jusqu’en 2014 : “Ils adoraient la souffrance des autres. Ruiner des carrières et ruiner des vies, c’était leur quotidien.”

Quant aux excuses présentées par certains membres de ce groupe Facebook, Cyprien a du mal à croire en leur sincérité : “Ils essaient de se racheter une image. Ils disent que Twitter c’était juste un espace pour ‘bitcher’, qu’on le faisait tous, mais c’est faux. Sur Twitter ce n’était pas comme ça.”

Sur son compte Twitter, le publicitaire Renaud Loubert-Aledo, qui aurait été l’un des harceleurs les plus virulents envers Cyprien, a “demandé pardon à toutes les personnes” qu’il a pu blessées. Il ajoute : “Je prends la responsabilité de mes actes et seulement de mes actes”. Selon les informations du quotidien Le Monde, Renaud Loubert-Aledo a été mis à pied à titre conservatoire par son employeur Publicis Consultants.

Quant à Vincent Glad, il a également été mis à pied à titre conservatoire par le journal Libération. Le journaliste doit également renoncer à sa collaboration avec Brain Magazine jusqu’à nouvel ordre comme l’a fait savoir le magazine culturel dans un communiqué sur Twitter. Vincent Glad a publié sur Twitter un long message d’explications sur la création de la “Ligue du LOL” avant de conclure son texte par des excuses : “Je ne sais pas si cela est audible mais je présente mes plus sincères excuses aux personnes harcelées par la ‘Ligue du LOL’. Ce qui s’est passé n’est pas tolérable. D’aucune manière. Je m’en suis rendu responsable.”