Liens avec le monde de l’assurance : mis en cause, Jean-Paul Delevoye démissionne d’un institut de formation | LCI – LCI

Spread the love
  • Yum








Liens avec le monde de l’assurance : mis en cause, Jean-Paul Delevoye démissionne d’un institut de formation | LCI

































Politique

Toute L’info sur

La réforme des retraites, dossier explosif pour l’exécutif

POLÉMIQUE – La déclaration d’intérêts de Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, a été publiée samedi. Il y manque une de ses fonctions : celle d’administrateur au sein de l’Ifpass, un institut de formation de l’assurance. Pour “clore toute polémique”, l’intéressé a démissionné ce lundi.

Jean-Paul Delevoye sous le feu des critiques. En plein conflit sur la réforme des retraites, la révélation par Le Parisien que le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye n’a pas déclaré auprès de la HATVP sa fonction d’administrateur d’un institut de formation dans les assurances suscitait lundi nombre de réactions politiques. Un début de polémique que Jean-Paul Delevoye a voulu désamorcer ce lundi, annonçant sa démission de l’institut.

Selon Le Parisien, le haut-commissaire aux Retraites n’a pas mentionné dans sa déclaration d’intérêts sa fonction d’administrateur au sein d’un institut de formation des métiers de l’assurance…En 2016 en effet, le commissaire aux retraites devient l’un des administrateurs de l’Ifpass (Institut de formation de la profession de l’assurance ). Pourtant, cette fonction n’apparaît pas dans la déclaration de Jean-Paul Delevoye… 

“Pour sa défense, le ministre déclare à nos confrères : “C’est une omission par oubli. Je n’y ai pas pensé une seconde. Je reconnais que ce n’est pas responsable “. 

Lire aussi

Bientôt “rectifié”

Cet oubli ouvre plusieurs interrogations notamment sur un éventuel conflit d’intérêts. Le secteur de l’assurance ne s’est jamais caché d’être très intéressé par la réforme des retraites. A ce sujet, Jean-Paul Delevoye dément, il assure que cette tâche ne représente qu’une infime partie de son emploi du temps. : “A l’Ifpass, c’est une fonction bénévole, je n’y vais quasiment jamais, car je n’ai pas le temps.” “Je ne connais rien dans le domaine de la formation des assureurs”, souligne-t-il.

Le ministre assure donc que cette activité est bénévole. Il promet de rectifier cet “oubli” et promet de démissionner de ce mandat s’il n’est pas compatible avec sa fonction au gouvernement.

Des milliers d’euros

 Nommé haut-commissaire aux Retraites et devenu membre du gouvernement le 3 septembre, Jean-Paul Delevoye a un salaire de ministre délégué de 10.135 euros brut et des pensions de retraite liées à ses anciennes fonctions. Il occupe la fonction de président du think-tank Parallaxe de “HEP Education au sein du groupe de formation IGS”depuis 2017. Selon sa déclaration, en 2018 et en 2019, il a touché pour cela 5368,38 euros mensuels, soit un montant annuel de 64.420 euros net.

Entre 2016 et 2017, Jean-Paul Delavoye précise avoir eu des fonctions rémunérées comme conseiller du délégué général du groupe de formation IGS : 25.000 euros net en 2016 et 40.000 euros net en 2017. 

Sur les fonctions bénévoles susceptibles de faire naître un conflit d’intérêts, il indique être président d’une association des orchestres nationaux :”La Chartreuse de Neuville”.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply