Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, vient d’adopter une loi qui permettra aux véhicules autonomes de circuler dans tout l’État sans avoir besoin de personne à bord. La nouvelle mesure, qui entrera en vigueur le 1er juillet, établit un nouveau cadre juridique pour ce type de conduite.
Tant et aussi longtemps que les véhicules autonomes respecteront les nouvelles exigences de la Loi en matière d’assurance et de sécurité, les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques pourront tester leurs véhicules expérimentaux sur les autoroutes de la Floride. DeSantis veut attirer les entreprises qui veulent tester leurs innovations dans ce domaine, car cette loi fera de la Floride “l’état le plus propice aux véhicules autonomes du pays”, selon ses propres termes.
smart cars 03 Les voitures sans chauffeur seront visibles sur les autoroutes de Floride à partir du 1er juillet. © Shutterstock
Si le véhicule est contrôlé par un être humain, le prototype autonome doit pouvoir émettre des alertes visuelles et auditives en cas de détection de défauts dans l’un de ses systèmes centraux. Si le problème survient alors que la voiture est en fonctionnement complètement autonome, le véhicule doit pouvoir s’arrêter en toute sécurité (p. ex. en quittant lentement le bord de la route et en activant les feux de détresse, sans actionner soudainement les freins au milieu du trafic).

La nouvelle loi exempte également les personnes se trouvant à l’intérieur de véhicules autonomes, le cas échéant, des lois actuelles sur l’impression qui leur interdisent d’utiliser des appareils sans fil ou de visionner du contenu multimédia lorsqu’elles sont au volant sur les routes de l’État.

La loi DeSantis énonce clairement que le système de conduite autonome est l’opérateur de la voiture tant qu’il est activé, même avec des personnes à l’intérieur, ce qui signifie que l’entreprise qui fabrique le véhicule est responsable en cas d’accident. Il ne sera plus possible de blâmer un conducteur distrait si quelque chose arrive