Les sanctions contre Huawei affectent les résultats de Sony

Spread the love
  • Yum

Les sanctions contre Huawei affectent les résultats de Sony

Sony a annoncé mercredi avoir diminué de 38 % les perspectives de bénéfices de son activité de capteurs pour l’année fiscale 2020, à 81 milliards de yens (environ 660 millions d’euros), en raison de son interdiction par les Etats-Unis de fournir des puces à Huawei.

publicité

Les sanctions de Huawei pèsent sur Sony

Depuis août, les Etats-Unis ont en effet imposé des sanctions qui interdisent à Huawei de se procurer des puces fabriquées par des fabricants étrangers qui utilisent des technologies américaines, comme c’est le cas de Sony.

En conséquence, le directeur financier de Sony, Hiroki Totoki, prévoit que le secteur des capteurs ne retrouvera pas complètement sa rentabilité avant l’exercice financier qui se terminera en mars 2023.

« Nous pensons qu’il faudra beaucoup de temps pour que les autres clients suivent la tendance à l’augmentation des fonctionnalités et à l’augmentation de la taille des appareils photo des smartphones que le client chinois menait. Ainsi, nous nous attendons à ce que le redressement substantiel de la rentabilité, grâce à ces produits à haute valeur ajoutée, ait lieu au cours de l’exercice financier se terminant le 31 mars 2023 », a détaillé Hiroki Totoki lors de la présentation des résultats du groupe.

La PS5 au secours du groupe

Malgré le coup porté à l’activité capteurs de Sony, la société a revu à la hausse ses perspectives de bénéfices annuels, car elle s’attend à ce que son activité jeux vidéo se développe suite au lancement de la PlayStation 5 (PS5) le mois prochain.

Sony espère vendre plus de 7,6 millions d’unités de sa console PS5 dans l’année, jusqu’en mars, d’après Hiroki Totoki.

« En ce qui concerne les ventes unitaires de la PS5 pour l’exercice en cours, nous visons à dépasser les 7,6 millions d’unités vendues au cours de l’exercice de lancement de la PS4, qui a atteint une part de marché substantielle et a été un grand succès », souligne le directeur financier.

En plus de revoir ses prévisions à la hausse, Sony prévoit également que le secteur des jeux affiche un bénéfice annuel de 2,4 milliards d’euros, au lieu de 1,9 milliard, comme estimé précédemment.

Le gaming en hausse, les images en baisse

Les perspectives de bénéfices annuels optimistes sont le résultat d’une forte performance au premier semestre de l’année fiscale 20, Sony ayant enregistré des ventes de 4,06 milliards d’euros, soit une augmentation de 23 % par rapport à l’année dernière, malgré les effets de la pandémie de Covid-19.

La hausse des ventes est largement due à l’activité gaming de Sony, qui a enregistré de bonnes performances tout au long de l’année. Au cours du premier semestre, les ventes du secteur ont augmenté de 22 % par rapport à l’année dernière.

Les ventes semestrielles de l’activité Produits et solutions électroniques de Sony ont à l’inverse baissé de 14,5 % par rapport à l’année dernière, malgré une augmentation de la demande de téléviseurs au cours du deuxième trimestre, qui a connu une hausse de 2,3 % sur l’année.

Pendant ce temps, la division “Imaging and Sensing Solutions Business” de Sony a vu ses ventes chuter de 5,2 % en glissement annuel pour le semestre, en raison d’une baisse des ventes de capteurs d’images. Le résultat d’exploitation du segment a également chuté, passant de 1 milliard d’euros à 613 millions, en raison de la dépréciation des stocks et de l’augmentation des dépenses de R & D.

Le secteur des images du groupe a également vu ses ventes chuter, avec une baisse de 18 % par rapport à l’an dernier. Cette diminution serait due aux fermetures des salles de cinéma pour cause de pandémie, à la baisse des recettes publicitaires dans les médias et à la baisse de revenus issus de programmes télévisés, en diminution également.

Un pari sur l’avenir

Bien que son activité dans le domaine des capteurs soit affectée par les sanctions américaines, Sony affirme qu’elle continuera à investir dans l’intelligence artificielle et les capteurs 3D dans le cadre de sa stratégie principale.

L’entreprise ajoute qu’elle ne réduira pas prématurément ses dépenses en R & D car elle souhaite répondre aux besoins des clients de smartphones, et maintenir et accroître son « futur avantage concurrentiel technologique ».

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: