Les Royal Marines utilisent à leur tour des jetpacks à l’entraînement

Spread the love
  • Yum

Il y a quelques, nous admirions les soldats néerlandais en train de s’entraîner à la manipulation d’un jetpack. Ce jetpack conçu par Gravity Industries semble avoir trouvé son utilité au sein des corps armés, puisque c’est désormais au tour de la British Royal Marines de s’en servir. Dans une nouvelle vidéo mise en ligne par la société britannique, on aperçoit une nouvelle fois un soldat en situation de combat utiliser un jetpack.

En approchant d’un navire avec un petit bateau à moteur, ce commando d’entraînement est parvenu à accoster le bâtiment naval en toute discrétion grâce au jetpack. Toujours dans le cadre de cet exercice, le soldat est parvenu à atterrir sur le navire puis à sortir une échelle afin de permettre à ses camarades d’accoster à leur tour.

Gravity Industries séduit bien des domaines

Gravity Industries a également travaillé avec les services d’ambulance britanniques pour permettre aux ambulanciers paramédicaux d’atteindre des zones reculées en un temps record. Cet équipement démontre une utilité dans bien des domaines. Le jetpack utilisé dans la vidéo dispose d’une puissance de 1050 chevaux grâce à 4 mini-moteurs à réaction positionnés sur les avant-bras. Grâce à cette immense puissance, le fondateur de Gravity Industries, Richard Browning, a pu atteindre la “vitesse la plus rapide dans une combinaison propulsée par un moteur à réaction contrôlé par le corps”, si l’on en croit le Guinness Book of World Records de 2019.

De plus, cette nouvelle démonstration démontre à quel point la tech est utile aux interventions militaires. Dernièrement, nous évoquions la validation d’un énorme contrat entre Microsoft et l’armée américaine pour fournir aux soldats des casques de réalité augmentée HoloLens optimisés pour les situations de combat. Par ailleurs, la société française Parrot fournit également ses drones de reconnaissance à l’armée américaine. Nous avons également pu voir des soldats français à l’entraînement accompagnés de quelques robots de support, donc le Spot de Boston Dynamics.

Leave a Reply

%d bloggers like this: