Les relations sont un peu tendues entre Google et la Chancellerie mais semblent en bonne voie de progression. Dans un courrier adressé au Ministère de la Justice, la firme américaine a indiqué que le floutage des vues aériennes sur Google Maps et Google Earth était en cours.

Le 24 septembre dernier, L’Express révélait que 49 prisons françaises étaient parfaitement accessibles depuis les deux sites de cartographie. En zoomant, on pouvait même voir le détail de certains bâtiments ou terrains de sport. Une situation que le Garde des Sceaux estimait parfaitement anormale.

« Le courrier mentionne que l’intégralité des établissements sera floutée d’ici le mois de décembre. Aussi, un nouvel état des lieux des établissements floutés nous sera transmis dans 30 jours », a précisé Youssef Badr, porte-parole de la Chancellerie.

Source