Les portes du marché brésilien pourraient également se fermer pour Huawei

Spread the love
  • Yum

Les portes du marché brésilien pourraient également se fermer pour Huawei

Alors que le président brésilien Jair Bolsonaro semble aujourd’hui prêt à interdire le recours aux équipements Huawei au sein des réseaux 5G des opérateurs brésiliens, cette décision suscite de l’inquiétude parmi les acteurs locaux des télécommunications. Selon le président de Huawei Brazil, Sun Baocheng, l’interdiction de l’entreprise chinoise d’opérer sur le marché brésilien aura en effet des conséquences importantes pour le déploiement de la 5G au Brésil.

Dans une interview publiée dans les colonnes du journal brésilien Folha de São Paulo, le dirigeant de Huawei explique qu’en cas d’interdiction, les opérateurs devraient supporter une mise à niveau coûteuse des équipements sur tous leurs réseaux, puisque la société qu’il dirige est actuellement le principal fournisseur de la plupart d’entre eux.

Cela entraînerait à terme une hausse des prix pour les consommateurs finaux et retarderait l’évolution de la technologie au Brésil, souligne-t-il. En outre, si Jair Bolsonaro décide de soutenir le président américain Donald Trump dans le blocage de Huawei, cela pourrait avoir des répercussions plus larges, promet-il, en expliquant qu’une telle décision donnerait l’impression que le Brésil n’est plus un marché libre et que cela aurait un impact sur les investissements étrangers.

publicité

Appel d’offres retardé

La vente aux enchères de la 5G devait initialement se tenir en mars 2020, mais elle a été retardée en raison de la pandémie de Covid-19 et devrait avoir lieu début 2021. Un laps de temps qui a permis aux concurrents européens de Huawei, Nokia et Ericsson, de se positionner sur le marché brésilien de la 5G. D’autant qu’une réunion tenue au début du mois entre le président brésilien et le conseiller américain pour la sécurité nationale Robert O’Brien pourraient encore augmenter les chances d’une interdiction de Huawei et atténuer les risques liés à cette interdiction, comme l’augmentation des coûts pour les opérateurs.

Le vice-président du Brésil, Hamilton Mourão, a confirmé l’année dernière que le président brésilien Jair Bolsonaro avait été prié par Trump d’empêcher Huawei de développer de nouveaux réseaux de téléphonie mobile au Brésil. A l’époque, le vice-président avait déclaré que le gouvernement n’interviendrait pas dans les activités du géant chinois – tant que l’entreprise crée des emplois locaux et respecte ses règles. Le mois dernier, le dirigeant brésilien avait également déclaré que le pays « ne peut pas manquer l’occasion de la 5G » en ne suivant pas le rythme des autres pays qui investissent dans cette technologie.

« Ne pas saisir cette opportunité signifierait des décennies de revers et de pertes », indiquait ce dernier, ajoutant que le gouvernement voit la pertinence des réseaux de télécommunications dans « un monde qui se dirige vers l’ère de la connaissance ».

« Les réseaux doivent être fiables, rapides et sûrs. Ils permettront un meilleur présent et un meilleur avenir », a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement travaillait sur les règles de la mise aux enchères du spectre de la prochaine génération de technologie mobile.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: