Les députés ont adopté mardi en première lecture un amendement au projet de loi sur “l’école de la confiance”. Il stipule que désormais dans les formulaires scolaires, en substitution des habituels “père” et “mère”, apparaîtront les mentions “parent 1” et “parent 2”.

Jean-Michel Blanquer opposé

Il s’agit bien sûr de faire une place aux familles homoparentales ou, pour reprendre les termes, cités par Ouest France, de Valérie Petit, la députée LaREM élue dans le Nord et à l’origine du texte, “d’ancrer dans la législation la diversité familiale des enfants”. 

Il faut toutefois noter que le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, et Anne-Christine Lang, elle aussi issue des rangs de la majorité, étaient tous deux opposés à cet amendement. Pour eux, ce point ne relève pas du domaine législatif.