Les MacBooks avec les puces Apple Silicon seront les ordinateurs portables que les iPads n’ont jamais pu être

Spread the love
  • Yum

Les MacBooks avec les puces Apple Silicon seront les ordinateurs portables que les iPads n'ont jamais pu être

Apple a présenté l’iPad comme un appareil qui se situait entre l’iPhone et le Mac, mais cette caractérisation semble désuète compte tenu des changements que la tablette a connus au cours de la dernière décennie. En effet, à en juger par une grande partie de son évolution, Apple a agi comme s’il fallait compter avec la Surface de Microsoft, qui a été conçue pour prouver qu’il n’existait pas vraiment de tablette, que tout était un PC, que l’orientation portrait était destinée aux personnes qui jouaient et pas plus. Mais au fil du temps, l’iPad allait se doter d’écrans plus grands, de meilleurs accessoires pour le clavier, d’un stylet, d’un système de fichiers et d’un système multitâche, voire d’un USB-C et d’un curseur contrôlé par un trackpad !

Apple a diffusé des publicités télévisées disant aux gens que le prochain ordinateur ne serait pas un ordinateur. L’intrigue de ce paradoxe, du point de vue du marketing, est que l’iPad a changé les notions de ce qu’était un ordinateur. Mais cette affirmation peut aussi être prise au pied de la lettre. Après tout, si Apple changeait la vision que l’on avait de l’ordinateur portable, ne devrait-il pas aussi changer l’iPad ? En déplaçant l’emplacement de la caméra frontale pour fixer le regard de côté dans les chats vidéo par exemple ? En bannissant toutes les applications qui ne fonctionnent pas automatiquement lorsqu’un clavier est utilisé ? En créant un moyen universel d’utiliser les applications de l’iPhone en mode paysage ! En proposant un clavier à charnières pour une meilleure stabilité ?

Mais de telles initiatives trahiraient ce qui a fait le succès de l’iPad à ses débuts : la mobilité, la simplicité, des logiciels optimisés et, oui, un prix abordable, du moins en entrée de gamme. Et les applications qui ne fonctionnent qu’en mode portrait datent de cette période à dire vrai. Quand Apple a vanté les avantages de l’iPad dans l’éducation par rapport aux Chromebooks, il a mis en avant les fonctionnalités de réalité augmentée de l’appareil. En revanche, peu d’ordinateurs portables sont équipés d’une caméra arrière. Lorsqu’Apple a lancé son Magic Keyboard, il ne permettait pas d’utiliser l’orientation portrait (comme le premier dock pour clavier d’iPad), mais il offrait un moyen rapide de se détacher et d’utiliser l’iPad en mode desktop.

publicité

Des application iPhone et iPad qui tourneront sur Mac

Mais il est désormais évident qu’il y a une autre raison de ne pas faire sacrifier à l’iPad ses fonctionnalités axées sur le mode portrait au bénéfice des utilisateurs de l’engin en mode desktop qui apprécient depuis longtemps sa bibliothèque d’applications et sa longue durée de vie de la batterie. Car il semble que ce soit exactement ce que les Apple Silicon Macs vont offrir. Avec un clavier connecté à un écran en mode paysage surmonté d’une webcam en façade, les applications de l’iPad qui supportent le multitâche fonctionneront dans des fenêtres redimensionnables sur le Mac. (Les applications iPhone fonctionneront dans une fenêtre de taille fixe). Enfin, ceux qui préfèrent la forme classique de l’iPad pourront profiter de la plupart des fonctions qu’ils ont trouvées séduisantes dans l’iPad.

La question clé qui reste est évidemment : à quel prix ? Un point souvent négligé à propos de l’iPad d’Apple est la gamme de prix et de fonctionnalités qu’elle propose. De l’iPad de base à 389 euros à l’iPad Pro de 12,9 pouces équipé d’un LIDAR et de la 4G avec un Apple Pencil et un Magic Keyboard, à 1839 euros, les iPads s’adaptent à un éventail de budgets bien plus large que les MacBooks actuels. Quelle part, le cas échéant, des économies réalisées par Apple sur la marge bénéficiaire d’Intel sera-t-elle répercutée sur les clients ? Un lancement à un prix inférieur à 500 euros est peu probable, mais même un prix inférieur à 700 euros changerait la donne pour un MacBook, en particulier pour un MacBook qui pourrait répondre à de nombreux besoins de ceux qui ont longtemps envié les iPads.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *