Les Irréguliers de Baker Street sur Netflix, on regarde ou on zappe ?

Spread the love
  • Yum

Attention, l’article suivant contient de légers spoilers sur la série les Irréguliers de Baker Street, disponible sur la plateforme de streaming Netflix. Si vous ne l’avez pas encore vue, on vous conseille plutôt de lire notre critique d’Enola Holmes

Jusqu’à quel point le mythe de Sherlock Holmes peut-il être exploité sur le petit écran ? Avec sa nouvelle série Les Irréguliers de Baker Street, Netflix pourrait bien commencer à nous donner un début de réponse. La plateforme de streaming, qui a aussi dévoilé Enola Holmes il y a quelques mois, tente un nouveau pas de côté en proposant un programme lié à l’univers du célèbre détective, mais sans faire de lui le personnage principal. Ici, on suit les aventures d’une bande de jeunes marginaux et pauvres de Londres, confrontés à une bonne dose de surnaturel. Alors que vaut le résultat mis en ligne le 26 mars dernier ? On vous dit ce qu’on en a pensé ci-dessous.

Les Irréguliers de Baker Street, une série qui rate sa cible

C’est une petite bande de gamins de l’East End, bien connus des lecteurs de Sir Arthur Conan Doyle puisqu’ils apparaissent de façon occasionnelle, mis à contribution dans les aventures de Sherlock Holmes. Par le passé, ils ont même déjà eu le droit à une bande dessinée. Mais sont-ils vraiment taillés pour porter sur leurs épaules ce qui ressemble à un melting pot de plusieurs séries Netflix ? On y retrouve un peu d’Enola Holmes, un peu de Stranger Things, un peu de Dark, et même du The Crown si on tire un peu sur la ficelle. Le résultat ? Un ensemble qui semble taillé sur mesure pour les algorithmes de Netflix, mais oublie de donner naissance à une vraie série. On en arriverait presque par moment à penser qu’on regarde une mauvaise adaptation du Club des 5.

Dans le détail, les Irréguliers de Baker Street jouet un peu trop la carte de l’ésotérisme, avec une petite dose de gore, pour nous accrocher vraiment dans la durée. Un peu trop prévisible la série lasse par ses incohérences et ses facilités, sans jamais réussir à nous surprendre. Les dialogues sont creux, les interactions entre les personnages sonnent creux et on ne réussit jamais à s’accrocher réellement à eux. S’il ne s’agit pas d’un ratage complet, ce n’est clairement pas un programme indispensable, à visionner de toute urgence, comme Netflix a su nous en proposer par le passé. Surtout, ne cherchez plus, on tient sans doute enfin le pire Sherlock Holmes de l’histoire des productions audiovisuelle.

Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, une saison 2 pourrait bien être au programme si on en croit les confidences de certains acteurs…

4.3 / 5

11,4 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: