Les iPad ont besoin d’un processeur de la série M pour évoluer ? – MacPlus

Spread the love
  • Yum

Sorti en novembre de cette année 2020, le processeur M1 est la première puce d’Apple pour ordinateur. Installée dans ses Mac mini, MacBook Air et MacBook Pro elle délivre des performances encore jamais vues sur un Mac, et surpasse la plupart des ordinateurs du marché. Sans avoir fait exploser le prix des ordinateurs portables d’Apple.

Depuis certains concurrents à la Pomme pensent à comier la méthode “miracle” d’Appple. Microsoft souhaite dans ce sens, développer sa propre puce “maison” à la manière d’Apple, tant les résultats du processeur M1 sont irréels. Dans ce sens, des rumeurs commencent à fleurir sur l’avenir de cette puce, et de cette nouvelle série de processeurs, la série M. Si elle est pour le moment réservée aux Mac. Avec un nouveau iMac Pro, et pourquoi pas, un MacBook Pro de 14 pouces, dans les premiers mois de 2021. Mais selon certaines rumeurs, la puce M1, et la série M au global, pourrait intéresser plus largement les produits Apple.

Des iPad Pro avec une puce M plutôt que A ?

En effet, selon un rapport non confirmé, la série M pourrait équipée les prochains iPad Pro. Cela serait une évolution logique pour les tablettes d’Apple qui, avant la sortie des Mac M1, remettaient de plus en plus en cause la légitimité d’un ordinateur portable dans une utilisation quotidienne. La sortie du Magic Keyboard avait pour certains, scellé l’avenir des MacBook, destinés à être des produits d’hier plus que de demain, qui allaient irrémédiablement être remplacés par les iPad, plus léger, plus pratique.

Mais les derniers mois ont montré que la clientèle d’Apple n’était pas encore prête à passer d’un ordinateur à une tablette pour leur utilisation « de travail ». Avec la pandémie et la multiplication du télétravail, les ventes de MacBook ont atteint des chiffres records, sauvant l’année d’Apple. Les iPad, qui auraient pu être les grands gagnants de cette année, ont finalement été relégués à leur rôle de tablette, car encore trop limité par leur puissance.

Pour poursuivre cette évolution de l’ordinateur vers la tablette, il faut encore qu’Apple fasse évoluer ses iPad. La prise en charge d’un processeur de série M plutôt que les puces de série A (pensées pour l’iPhone) qui sont pour le moment embarquées dans les iPad. Aujourd’hui la dernière puce de série A qui équipe un iPad Pro atteint un score monocoeur de 4650. La puce M1 double quasiment ce résultat (7315). L’arrivée d’un iPad Pro avec une puce M devrait permettre aux tablettes d’Apple de franchir un nouveau cap, et de toucher une nouvelle clientèle.

Leave a Reply

%d bloggers like this: