Les introductions en bourse d’Ant Group suspendues suite à la désapprobation des autorités chinoises

Spread the love
  • Yum

Les introductions en bourse d'Ant Group suspendues suite à la désapprobation des autorités chinoises

L’introduction en bourse de la société à Shanghai a été suspendue mardi soir après que les régulateurs chinois aient rencontré les principaux dirigeants de la société, dont Jack Ma, Eric Jing et Simon Hu. Au cours de cette réunion, les régulateurs ont décidé que la cotation à Shanghai pourrait ne plus répondre aux exigences réglementaires et de divulgation en raison des “changements récents dans l’environnement fintech”.

Cela a ensuite incité Ant Group à suspendre également sa cotation à Hong Kong, qui était prévue pour jeudi, a déclaré Ant Group dans un communiqué. “Ant Group a été informé aujourd’hui par la Bourse de Shanghai que notre plan d’introduction à la Bourse de Shanghai serait suspendu. En conséquence, Ant a décidé que le plan de cotation à la Bourse de Hong Kong sera également suspendu”, a déclaré la société.

Dans cette déclaration, le groupe Ant s’est également excusé des inconvénients que les suspensions ont pu causer aux investisseurs. “Nous resterons en communication étroite avec la Bourse de Shanghai et les régulateurs, et nous attendrons qu’ils nous informent de l’évolution de notre processus d’offre et de cotation, et nous les informerons en temps utile”.

publicité

Contretemps pour l’ogre chinois de la fintech

La société, propriétaire d’Alipay, avait fixé le prix de ses actions à 80 HK$ et 68,8 yuans chacune, respectivement, pour les bourses de Hong Kong et de Shanghai. Sur la base de ces cours, Ant Group cherchait à lever environ 17,2 milliards de dollars dans chaque place bourisère, selon le Wall Street Journal. Ce chiffre de 34,4 milliards de dollars en aurait fait la plus grosse introduction en bourse à ce jour.

La société a lancé sa procédure d’introduction en bourse en juillet, affirmant à l’époque qu’une cotation simultanée à Shanghai et à Hong Kong l’aiderait à stimuler la demande intérieure et faciliterait son expansion sur les marchés mondiaux aux côtés de ses partenaires.

Aux côtés d’Alibaba, qui détient 33 % des parts de Ant Group, les deux sociétés ont cherché à étendre la présence mondiale d’Alipay ces dernières années par le biais de diverses initiatives, notamment un plan triennal visant à ajouter 40 millions de fournisseurs de services chinois sur la plateforme de paiement mobile.

En novembre dernier, Ant Group a également mis Alipay à la disposition des visiteurs étrangers en Chine. C’est la première fois que le porte-monnaie électronique pouvait être utilisé en dehors de sa population domestique pour payer des biens et des services. Auparavant, seuls les titulaires de comptes bancaires chinois pouvaient utiliser la plateforme.

Alipay compte actuellement plus de 1,2 milliard d’utilisateurs et peut être utilisé pour payer toute une série de services au sein de l’application, notamment les courses en taxi, les réservations de chambres d’hôtel et les billets de cinéma.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

%d bloggers like this: