Les festivals de cet été se tiendront en configuration assise, avec une jauge de 5 000 spectateurs – Le Monde

Spread the love
  • Yum

« On en sait un peu plus pour le cadre général, mais il reste des zones de flou ; ce qui est sûr, c’est que la saison des festivals 2021 ne sera pas comme les autres », a réagi Aurélie Hannedouche, déléguée générale du Syndicat des musiques actuelles (SMA), jeudi 18 février, au terme d’une entrevue avec la ministre de la culture, Roselyne Bachelot.

Lire le récit : Roselyne Bachelot « à l’écoute » d’une culture en mal d’ouverture

Selon le SMA, les festivals musicaux programmés cet été devront se tenir en configuration assise et avec une limite de 5 000 spectateurs, en raison de la crise sanitaire.

Mme Hannedouche pointe parmi ces « zones de flou » la question de l’autorisation des zones de bar et restauration, qui dépendra de la réouverture « dans le secteur ». « Nous avons envie d’organiser nos festivals cet été, mais pas à n’importe quel prix, nous attendons une parole forte du président ou du premier ministre qui s’engage sur la reprise du secteur culturel », a ajouté la responsable du SMA.

« Ce ne sera pas un été silencieux »

Jérôme Tréhorel, directeur des Vieilles Charrues, a expliqué que le ministère avait décidé d’un « rendez-vous mensuel » avec les festivals de musiques actuelles pour faire le point sur l’évolution de la situation. « Nous pourrions très bien passer en configuration debout si la situation sanitaire s’améliorait », a-t-il ainsi avancé.

« Je craignais beaucoup qu’il n’y ait pas d’annonce du tout ou que les festivals d’été soient interdits, a-t-il confié. Aux Vieilles Charrues, on s’adaptera. Ce ne sera pas un été silencieux à Carhaix [commune du Finistère où se déroule le festival], ce sera l’été des retrouvailles ». En 2019, 270 000 spectateurs avaient assisté aux Vieilles Charrues.

Le festival parisien Solidays – 228 000 personnes en 2019 – a en revanche déjà jeté l’éponge, sans attendre cette réunion de jeudi. L’événement servant à financer des actions de Solidarité Sida, ses organisateurs redoutaient qu’il ne soit pas viable.

Lire aussi l’enquête : Hellfest, Printemps de Bourges, Eurockéennes… les festivals de musique dans la crainte d’une nouvelle saison blanche

Après une saison 2020 quasi blanche et alors que la pandémie de Covid-19 ne s’est pas éteinte, plusieurs organisateurs d’événements craignaient de devoir annuler leurs rendez-vous ces prochains mois. Invitée de LCI, lundi soir, Mme Bachelot s’était voulue rassurante : « Je suis très optimiste pour les festivals assis (…). Pour les spectacles debout, c’est plus compliqué », avait-elle déclaré.

Notre sélection d’articles sur le Covid-19

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: